5 enseignements du salon Hannover Messe

Temps de lecture : 5 minutes

En bref :

L’édition 2021 du salon Hannover Messe a mis en avant 5 grandes tendances pour l’industrie :

- eco-responsabilité

- digitalisation

- automation

- innovations responsables en Asie

- nouveau modèle industriel

 

 

Du 12 au 16 avril dernier, le salon Hannover Messe, rendez-vous incontournable des acteurs de l’industrie, a réuni, comme chaque année, entrepreneurs et innovateurs du monde entier. Cette nouvelle session, qui s’est tenue intégralement en ligne à cause du Covid, a été une fois encore l’occasion de mettre en lumière innovations marquantes et technologies prometteuses. Retour sur les 5 grandes tendances qui façonnent le futur immédiat du secteur.

Véritable institution en Allemagne et dans le monde, Hannover Messe, dont le premier salon a eu lieu en 1947, est depuis toujours un point névralgique du progrès technologique. L’édition 2021 n’a pas dérogé à la règle. Cette année, 1 500 exposants venant de 100 pays ont présenté 5 631 solutions. Rien que ça. Sans grande surprise, ce sont deux mégatendances qui tirent en avant l’innovation industrielle.

Côté pile, l’urgence environnementale transforme toujours davantage les processus de production. La durabilité et la sobriété sont à l’ordre du jour. Côté face, le numérique est en train de faire émerger l’usine du futur, de plus en plus connectée et automatisée. Dès lors, comment l’industrie va-t-elle évoluer dans les mois et les années qui viennent ? Quelles sont les principales transformations qui vont reprogrammer le secteur ?

Livre Blanc
Guide de la transformation numérique destiné aux industriels

Cet Ebook complémentaire intitulé Guide de la transformation numérique destiné aux industriels explique comment les fabricants utilisent les technologies intelligentes pour innover et relever de nouve

Télécharger

Priorité à l’éco-responsabilité

C’est la grande tendance du moment. Très polluante depuis toujours, l’industrie doit réformer ses pratiques. En 2019, le secteur a rejeté 80 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère selon l’Insee. En 2021, celui-ci est toujours responsable de 20% des émissions au niveau mondial. C’est trop. Beaucoup trop même. Plus que jamais, l’industrie doit devenir durable pour répondre au défi climatique.

Aujourd’hui, ce message est reçu 5/5 par la grande majorité des acteurs. Les lignes sont en train de bouger. Et le changement est en marche. Il peut notamment s’appuyer sur des matériaux innovants.

Ainsi, le Karlsruhe Institute of Technology (KIT) a présenté un polymère bio-conçu tout à fait nouveau qui rend les peintures industrielles plus respectueuses de l’environnement. Grâce à cette innovation, celles-ci sont désormais moins polluantes à l’usage et entièrement biodégradables en fin de vie. Un vrai progrès.

Et ce n’est pas la seule innovation proposée par ce pôle de recherche mondialement reconnu… A Hannover Messe, le KIT a également mis en avant les derniers progrès réalisés en matière de carburant renouvelable ou de batteries longue durée.

Autre exemple de ce virage vers le vert, opéré cette fois grâce à la data avec l’entreprise Eaton, spécialisée dans les systèmes électriques et hydrauliques. Eaton a mis au point xStorage Home, une solution connectée qui intègre variateurs et commandes d’éclairage pour réduire la consommation d’énergie, mais également pour la stocker. Une technologie à destination des particuliers qui peut également être utilisée par les industriels.

Lire aussi L’intelligence artificielle au secours de l’environnement

2/ La digitalisation passe la seconde

Avec l’arrivée de la 5G, la montée en puissance de l’IoT et les progrès de l’IA, l’industrie accélère encore un peu plus sur le numérique. L’usine connectée est en train de devenir une réalité. Année après année, la digitalisation dessine les contours d’une nouvelle façon de produire.

C’est le cheval de bataille de l’entreprise VSCT qui mise sur les objets connectés pour rendre intelligents les processus de fabrication. Présentés lors d’un séminaire, les derniers progrès en la matière sont prometteurs. L’IoT permet une réduction des coûts, une augmentation de l’efficacité productive et un raccourcissement des délais de lancement d’un nouveau produit.  Autant d’atouts pour révolutionner l’usine.

Pour autant, ce ne sont pas les seules vertus du digital. Les données peuvent également être mises à profit pour rendre l’industrie durable. Ainsi, Dassault a présenté ses dernières avancées en matière de jumeau numérique. Selon l’avionneur français, cette technologie est un atout pour stimuler la résilience et la durabilité des entreprises.

Concrètement, Dassault a mis en avant Catia, une solution 3D dans le Cloud qui offre la capacité unique de modéliser n’importe quel produit dans le contexte de son comportement réel. A la clé, une plus grande efficacité dans la conception et la fabrication synonyme d’une baisse du coût environnemental.

Lire aussi Santé, environnement, inclusion : comment décupler son impact grâce à la technologie ?

3/ La robotique a le vent en poupe

Conséquence de la montée en puissance de l’IA dans les processus industriels, la robotique progresse à grand pas. Pour les acteurs du secteur, le phénomène n’est pas nouveau. Les automates sont présents depuis longtemps dans les lignes de production. Cependant, la technologie est aujourd’hui à un tournant. Plus habile,  plus fonctionnelle, plus simple à déployer, moins coûteuse, tout est en train de changer.

La preuve avec le bras robotisé Delta mis au point par le fabricant allemand Igus. Entièrement modulaire, celui-ci est capable de réaliser un grand nombre de tâches alors que ses prédécesseurs étaient conçus pour n’en effectuer qu’une seule. Un vrai couteau-suisse qui permet de déléguer plus facilement à une machine les tâches répétitives ou dangereuses.

Parmi les atouts de Delta, signalons sa grande flexibilité de mouvement, sa précision millimétrique et son faible poids, à peine 12 Kg. Autre atout majeur, Delta est low-cost pour être accessible à tous les acteurs de l’industrie.

Autre innovation marquante, l’entreprise française Schneider Electric a présenté le robot mobile autonome MiR500. Celui-ci promet de simplifier la logistique en pouvant transporter des palettes de marchandises allant jusqu’à 400 kg. Il optimise le flux des marchandises, tout en réduisant les coûts et en améliorant la sécurité au sein des entrepôts.

 

4/ L’innovation responsable accélère en Asie

Avec l’Indonésie comme invité d’honneur de cette nouvelle édition, les pays d’Asie du sud-est sont en passe de devenir les champions des technologies vertes. L’entreprise AfterOil, basée à Jakarta, en a fait la démonstration avec ses innovations post-pétrole, depuis l’ETR-100 qui facilite l’utilisation des biodiesels à la borne de recharge Green‑E pour véhicules électriques.

De son côté, la société APR (Asia Pacific Rayon) entend faire progresser la mode responsable grâce à une technologie blockchain qui renforce le bio-sourcing.

La solution mise au point par APR offre une visibilité complète sur la production des balles de viscose, avec des données mises à jour quotidiennement, afin de garantir un approvisionnement durable. 

Livre Blanc
Transformez votre service après-vente avec le numérique

Découvrez comment les entreprises exploitent les fonctionnalités des technologies cloud pour améliorer l’expérience client, la productivité, les processus et stimuler la croissance des revenus.

Télécharger

5/ Vers un nouveau modèle industriel ?  

Toutes ces évolutions semblent dessiner un nouveau paradigme. L’industrie de demain est appelée à être à la fois digitale et soucieuse de l’environnement. Les données et les algorithmes permettront une meilleure maîtrise des ressources, des coûts et de la pollution. Les matériaux innovants, inspirés par la nature, apporteront des solutions à l’échelle pour réduire l’impact carbone. L’automation rendra la production plus flexible, plus efficiente et moins consommatrice d’énergie. La sobriété sera inscrite au cœur du réacteur.

L’apparition de l’impression 3D dans les lignes de production est également un facteur de changement. Pour les industriels, la possibilité de fabriquer des pièces détachées sans faire appel à un prestataire externe est un gage de résilience. Les lignes de production ne s’arrêteront plus si celui-ci fait défaut.

Une preuve supplémentaire de ce changement radical ? Parmi les pistes étudiées à Hannover Messe cette année, l’économie circulaire semble porteuse de nouvelles promesses. Alors que l’industrie a toujours misé sur la linéarité, le circulaire pourrait radicalement changer la donne.

A ce titre, l’usine de demain pourrait carburer aux énergies renouvelables et recycler ses propres ressources dans une boucle vertueuse, sans impacter l’environnement. Et ça, ce serait véritablement une révolution de grande ampleur.

Questions fréquentes

Qu’est ce que Hannover Messe ?

Hannover Messe est le plus grand salon au monde pour l’innovation industrielle.

Combien d’exposants ont participé à l’édition 2021 ?

1500 exposants ont présenté 5631 solutions

Quelles sont les grandes tendances de demain ?

Eco-responsabilité, digitalisation, automatisation, innovations responsables en Asie et nouveau modèle industriel.