Ouverture des data centers en France
CONFIANCE NUMÉRIQUE

Ouverture des data centers en France

4 data centers, 2 régions, et un game changer : l’ouverture des data centers (DC) français de Microsoft, le 14 mars 2018, marque une étape importante pour les entreprises et organisations intéressées par le Cloud. « Ces 4 data centers représentent vraiment un game changer » explique Alfonso Castro, Directeur de la Stratégie Cloud de Microsoft France. « Proximité, sécurité, disponibilité, conformité réglementaire : ils ont été conçus pour offrir le meilleur niveau de qualité aux entreprises qui souhaitent localiser leurs applications et surtout leurs données sur le territoire français.»

Grandes entreprises, acteurs du service public, PME et TPE, fournisseurs de service… Tous peuvent en bénéficier. A la clef, l’assurance des meilleures performances et surtout un intérêt réglementaire : localiser ses applications et ses données sur le territoire national, en conformité avec les législations européennes.

4 data centers, 2 nouvelles régions

Trois de ces data centers, installés en région parisienne, constituent la région « France Central ». Le quatrième, près de Marseille, est la base de la région « France South », « paire » de la zone parisienne.

Ces DC sont en effet conçus pour maintenir en toutes circonstances un niveau de service garanti par contrat. Les contenus des DC parisiens sont répliqués vers celui de la région marseillaise, et vice-versa. Au sein même de « France Central », les trois DC se « surveillent » aussi mutuellement.

4 nouveaux data centers français, 100 au total dans le monde, répartis dans 44 régions : Microsoft muscle son offre Cloud. L’activité pèse déjà plus de 20 milliards de dollars dans son CA et continue de se développer.

Episode Modern Workplace : Cloud computing, tout sur la protection des données

Découvrez en exclusivité l’intérieur de la nouvelle génération des centres de données Microsoft.

Regarder la websérie

« L’ouverture de ces DC en France lève les derniers freins, psychologiques et réglementaires », explique Frédéric Aatz, Infrastructure et Hybrid Cloud – Business Group Senior Leader chez Microsoft. « On observait déjà une accélération phénoménale de l’appétence pour cloud, confirmée avec le succès de la Preview Azure, qui a permis à plusieurs milliers de clients et partenaires de tester et de déployer, pendant plusieurs semaines, des services depuis nos data centers en France. »

Parmi les bénéfices, la possibilité pour les clients d’accéder, via un seul fournisseur, à tous les services du Cloud. « Nous sommes les seuls à proposer en France une offre complète : à la fois IaaS (Infrastructure as a Service), PaaS (Plateform as as Service) et SaaS (Software as a Service). Performances, qualité des technologies, richesse des services, vous avez tout », détaille Alfonso Castro.

 

 

Concrètement, les clients pourront donc utiliser Azure et Office 365. Soit des services – Azure, avec stockage, puissance de calcul et logiciels proposés par la plate-forme- pour créer des applications intelligentes pilotées par les données dans le Cloud ; et une plateforme de collaboration et de communication – Office 365 ; le tout avec l’assurance que les données restent en France. L’intérêt de cette localisation des données ? Conformité, sécurité, confidentialité.

Conformité réglementaire

« Ces DC français nous permettent d’apporter un certain nombre de garanties au marché », explique Alfonso Castro. « Vous pouvez profiter des technologies cloud avec l’assurance que vos données et celles de vos clients sont bien traitées. Car ces données sont hébergées en Europe, et même en France. Nous offrons donc une triple assurance : réglementaire, technique et psychologique. »

Selon le pays où il est établi, le DC est en effet soumis à une législation différente, plus ou moins protectrice pour vos données. Un data center en France présente donc toutes les garanties, puisqu’il est soumis à la Loi Informatique et Libertés, qui a fait de notre pays un précurseur en matière de protection des données informatiques. Mais Microsoft va encore plus loin, en étant le premier fournisseur majeur de cloud à se conformer à la norme ISO internationale en matière de respect de la vie privée (ISO 27 018).

Office Café : Comment relever le défi de la transformation digitale ?

Agilité, intelligence collective, protection contre les menaces informatiques… Découvrez comment les technologies Microsoft peuvent vous aider à répondre à vos enjeux

Voir l’épisode 2

Les acteurs français du secteur public et de la santé, soumis à un certain nombre de règles et obligations, ont donc été parmi les premiers séduits par « France Central » et « France South ».

La Centrale d’Achat Informatique Hospitalière (CAIH) a ainsi opté pour Office 365 tout en conservant l’hébergement de ses données sur le territoire national, comme l’explique Guillaume Deraedt, président du comité technique de la CAIH : « le fait qu’Office 365 soit aujourd’hui disponible depuis la France a été un facteur déterminant dans notre choix. Nous souhaitons, en effet, proposer à nos adhérents la simplification du partage sécurisé de l’information entre les professionnels de santé tout en garantissant la confidentialité des données et la maîtrise de la réversibilité ».

Des arguments qui portent aussi auprès des entreprises travaillant dans des secteurs stratégiques ou sensibles : fournisseur d’eau, fournisseur d’électricité, etc.

Naval Energies, un leader mondial des énergies marines renouvelables et des systèmes de production d’énergie clé en main, a immédiatement choisi ces DC français. « Nous développons des produits très innovants, qui supposent notamment une protection extrêmement fiable de la propriété intellectuelle et industrielle », explique Laurent Schneider-Maunoury, Président de Naval Énergie. « La réglementation française sur le stockage et la gestion des données associée aux garanties de sécurité et de confidentialité apportées par Microsoft nous ont convaincus. » 

 

Conformité réglementaire et données parfaitement protégées

DC sécurisés, données protégées, confidentialité assurée

Autre argument en faveur de ces nouveaux data centers français, leur sécurité.

Avec, tout d’abord, des installations hyper-protégées : plusieurs périmètres de sécurité, surveillance physique et vidéo, multiples contrôles d’accès, systèmes d’alarmes intégrés… Et, pour le personnel habilité, différents niveaux d’approbation, avec autorisations restreintes dans le temps. « Des procédures volontairement très lourdes et complexes », selon Alfonso Castro.

La sécurité et la confidentialité des données sont également assurées avec accès contrôlé, authentification multi-facteurs, stockage isolé et sécurisé. Et un chiffrement des données, au sein de chaque DC et lors des déplacements entre « régions ». Avec, pour les clients, deux possibilités, comme le rappelle Frédéric Aatz : « soit nous confier la gestion des clés de chiffrement, soit conserver cette gestion ».

Quelle que soit l’option retenue, ces données sont donc cryptées, dupliquées, sécurisées. Et leur confidentialité respectée, puisqu’elles ne pourront être utilisées hors du cadre légal de l’entreprise. « Les données sont les données du client. Ce ne sont pas nos données » rappelle Carlo Purassanta, Président de Microsoft France.

Un argument de poids pour les éditeurs de logiciels comme pour les 10 000 partenaires français de Microsoft. Alter Way, Neocase, Cegid, NeoLedge, ActiveEon, Archimed, Cegid, ISI expert et Xelya doivent en effet, selon Alfonso Castro, « répondre aux interrogations de leurs propres clients sur la confidentialité des documents, la fiscalité, l’hébergements de leurs courriers électroniques, etc. Nos DC français les légitiment et leur permettent de répondre aux craintes et interrogations de leurs clients finaux. »

« France Central » est l’une des 4 premières régions à bénéficier du statut de Zone de Disponibilité
« France Central » est l’une des 4 premières régions à bénéficier du statut de Zone de Disponibilité

Une disponibilité de 99,99%

D’autant que ces données seront disponibles en permanence. « France Central » est ainsi l’une des 4 premières zones dans le monde à bénéficier du statut de Zone de Disponibilité. Avec une garantie de disponibilité et de service de… 99,99% !

C’est donc le meilleur moyen d’utiliser « la puissance mondiale du cloud tout en bénéficiant de la localisation des données à l’intérieur de nos frontières », selon Bernard Ourghanlian, CTOCSO de Microsoft France.

Des arguments pour convaincre de nouvelles entreprises et organisations, quelle que soit leur taille ou leur secteur, de basculer vers le cloud. 80% des entreprises du CAC40 utilisent déjà Office 365. Et 50% des abonnés Office 365 travaillent au sein de TPE, PME ou TPI. « Ce succès s’explique par la qualité des services et parce que Microsoft propose désormais un écosystème ouvert », explique Frédéric Aatz. « Azure est par exemple, pour les machines virtuelles, composé à 40% de Linux. Et 60% des applis sur la Marketplace Azure sont des solutions tierces (Oracle, IBM) ou open source ».

Episode Modern Workplace : la confidentialité des données

Un équilibre subtil entre la sécurité et l’éthique

Regarder l’épisode

Quid du prix et des garanties ?

Aucun changement pour Office 365 : la solution sera proposée au même prix qu’auparavant. Les services Azure en France sont eux moins chers qu’en Allemagne. Quant aux garanties, celles de « France Central » et « France South » sont les mêmes que pour les autres régions du monde, à savoir :

  • la certification ISO 27001 revue tous les ans
  • l’adoption des clauses contractuelles types définies par l’UE
  • la reconnaissance par le G29 du niveau élevé de protection de la vie privée des services Cloud Microsoft, 1er fournisseur majeur de Cloud à se conformer à la première norme ISO internationale en matière de respect de la vie privée (ISO 27 018)
  • la transparence avec les clients de Microsoft France sur ses engagements contractuels
  • et évidemment, à l’heure du RGPD, la réversibilité afin que chacun puisse récupérer ses données et applications métiers, quand il le souhaite.

De quoi maintenir l’avance de Microsoft dans le cloud. D’autant que le jour même de l’ouverture des data centers français, Microsoft a annoncé les projets de nouvelles régions en Europe (Allemagne et Suisse) et l’ouverture de ses premiers data centers au Moyen-Orient (Abu Dhabi et Dubai). Entrée en service prévue dès 2019.