<span class="caps">PME</span> : pourquoi (et comment) passer au cloud ?
CONFIANCE NUMÉRIQUE

PME : pourquoi (et comment) passer au cloud ?

Réduction des coûts, souplesse, mobilité… Les arguments en faveur du cloud sont nombreux, la migration simple et rapide. Pourquoi et comment passer au cloud ? Nous faisons le point.

Cloud & PME : 5 avantages à connaître

  • Vous bénéficiez de coûts réduits (et prévisibles)

Finis les investissements lourds dans le matériel informatique : l’externalisation du stockage et des environnements de travail simplifie le parc et rationalise les coûts logiciels. Passer au cloud permet donc de réaliser des économies sur les dépenses d’équipements. Mais aussi d’accéder à des outils évolués à des prix abordables grâce à la tarification au volume, en fonction de l’utilisation réelle.

  • Vous vous focalisez sur votre activité

Le prestataire cloud se charge de tout : de la maintenance des serveurs à la disponibilité des données, en passant par les mesures de sécurité contre les attaques informatiques et les mises à jour des applications. Dès lors, votre PME peut se concentrer sur son cœur d’activité, et votre équipe informatique se consacrer à la réalisation de projets.

  • Vous êtes plus agile lors du développement

Votre entreprise dispose d’une agilité accrue puisque le cloud facilite l’exploitation des données clients et la création de services en ligne. Il est possible de tester et de corriger les applications en continu, pour mieux s’adapter aux besoins des clients et aux évolutions du marché. Et de déployer de nouvelles offres à court terme en France comme à l’international, ce qui vous place sur un pied d’égalité avec les géants de votre secteur d’activité.

  • Vous optimisez la collaboration et la mobilité

Passer au cloud ouvre la voie à une nouvelle manière de travailler reposant sur une coopération renforcée et une plus grande mobilité de vos collaborateurs. Les salariés, les associés ou partenaires extérieurs peuvent modifier, partager et synchroniser les documents de travail en temps réel sur de multiples terminaux fixes et mobiles. Ils gagnent également en productivité puisqu’ils peuvent accéder aux solutions cloud partout et à tout instant, y compris en déplacement : il n’est plus nécessaire de retourner au bureau pour accomplir une tâche.

  • Vos données sont en sécurité

Dans le data center d’un prestataire fiable, vos données bénéficient d’un niveau de sécurité souvent bien supérieur à ce que vous pouvez obtenir en local : contrôles stricts, redondances des sauvegardes, chiffrement des échanges… L’utilisation du cloud peut-même être un véritable atout dans vos démarches de mise en conformité avec le GDPR (Règlement général sur la pro­tec­tion des données).

Episode Modern Workplace : Cloud computing, tout sur la protection des données

Découvrez en exclusivité l’intérieur de la nouvelle génération des centres de données Microsoft.

Regarder la websérie

Comment passer au cloud ?

L’adoption du cloud dans l’entreprise ne pose pas de problème technique particulier. La plupart des solutions cloud sont proposées en libre-service et à la demande, et peuvent donc être utilisées dès la souscription. Même les applications gourmandes en ressources de calcul ou stockage sont mises en œuvre rapidement ! De manière générale, quelques minutes suffisent pour démarrer grâce à des services souples et flexibles.

Votre PME n’est pas tenue d’adapter son infrastructure informatique ni même ses données lors de la migration, puisqu’il appartient au prestataire cloud de rendre ses solutions compatibles avec les divers terminaux, systèmes d’exploitation ou extensions de fichiers.

Plusieurs services cloud sont disponibles  :

  • Les solutions Saas (Software as a service) vous permettent d’utiliser vos logiciels préférés en ligne. Plus besoin de les acheter, de les installer sur les postes de travail ni de les mettre à jour : il suffit de souscrire à un abonnement pour accéder entre autre à des applications de bureautique (Office 365), de gestion financière ou de la relation client (Dynamics 365). Vous modulez la formule en fonction des services recherchés et du nombre d’utilisateurs.
  • Les solutions Paas (Platform as a service) et Iaas (Infrastructure as a service) vous permettent de transférer vos bases de données et vos applications internes sur des serveurs distants, de créer des outils de développement ou d’aide à la décision, ou encore d’héberger des services web ou mobiles à destination de vos clients (Microsoft Azure). Pour ce faire, vous contractez un abonnement auprès d’un revendeur tiers puis vous réalisez la migration de vos applications locales vers le cloud avec l’aide d’un partenaire agréé.

Alors, par où commencer ?

La première étape pour passer au cloud consiste bien sûr à faire un état des lieux et à réfléchir aux problématiques qui devront être abordées (Comment le cloud s’intègrera-t-il avec le système informatique historique ? Quel impact sur l’organisation interne ?) afin de comprendre et d’évaluer au mieux vos besoins. Gardez à l’esprit que le cloud, ce n’est pas forcément tout ou rien. Avec le bon partenaire, la migration peut se faire progressivement, brique par brique, pour une transition en douceur pour les équipes.

PME, comment relever les défis de la cybersécurité et de la protection des données ? 

Office Café, votre rendez-vous mensuel en ligne. Rendez-vous avec nos experts pour vous aider à mieux appréhender la cybersécurité et le RGPD.

Découvrez l’épisode