<span class="caps">IA</span> : 5 scénarios pour réinventer le métier d’assureur
INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

IA : 5 scénarios pour réinventer le métier d’assureur

Assureur, êtes-vous entré dans l’ère de l’intelligence artificielle ? Aujourd’hui, l’IA pénètre tous les secteurs d’activité. Découvrez comment elle peut vous permettre de repenser vos modes de fonctionnement.

 

L’explosion du nombre de données disponibles, conjuguée aux larges capacités de stockage et à la puissance de calcul du cloud, contribue à la démocratisation de l’intelligence artificielle, dans tous les secteurs d’activité. Pour vous, acteur du monde de l’assurance, c’est l’opportunité de proposer une meilleure expérience à vos clients, d’optimiser vos coûts de fonctionnement ou encore de libérer vos collaborateurs des tâches chronophages.

 

« L’intelligence artificielle et l’exploitation des données vont impacter durablement l’exécution du métier. Les données seront utilisées pour créer un avantage concurrentiel, explique ainsi Stéphane Guinet, CEO de Kamet, un incubateur AssurTech créé par le Groupe AXA. Le potentiel sur le business sera massif ! »

 

Comment l’IA peut-elle vous permettre de réinventer votre activité ? Réponse en 5 scénarios d’usages.

 

Guide de survie de l’Intelligence Artificielle

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ? Au-delà du « buzzword », quelle capacité a-t-elle à changer votre quotidien, votre business, votre vie professionnelle et celle de votre collaborateur ?

Télécharger

1. L’Intelligence artificielle pour améliorer le temps d’indemnisation et d’intervention

 

Dans un contexte économique ultra-concurrentiel, vos assurés sont toujours plus volatiles, exigeants, pressés. Aujourd’hui, plus que jamais, vous n’avez pas le choix, vous devez construire une relation de confiance avec eux, notamment lors d’occurrence de sinistres.

 

Grâce à l’intelligence artificielle, vous calculez de façon plus fine et plus fiable les montants d’indemnisation. L’IA est en quelque sorte une « super assistante », qui vous accompagne dans toutes vos estimations et prises de décisions. On parle alors de machine learning. Cette branche de l’IA permet à la machine de développer sa propre compréhension de l’information, en traitant et en analysant des volumes de données colossaux. Cette capacité à s’adapter permet de traiter une requête d’un point de vue holistique et de fournir des résultats toujours plus pertinents.

 

Quatre technologies innovantes pour se développer dans un monde numérique

Comment Dynamics 365 Business Central propose des outils familiers qui fournissent des informations intégrées, de l’intelligence et des workflows.

Lire

 

Au-delà de cela de l’estimation des indemnisations, l’IA, c’est aussi l’optimisation des process, pour des interventions toujours plus rapides. « Aujourd’hui, le processus d’indemnisation d’un sinistre est extrêmement complexe, au point d’être anachronique. Envoyer quelqu’un, prendre des photos, vérifier les règles et la couverture… est un processus très lourd pour les assureurs ! », reprend Stéphane Guinet. « Certaines démarches peuvent être automatisées, presque instantanément, pour déboucher sur une intervention humaine plus ciblée ».

 

Concrètement, dans cet exemple, on peut imaginer la mise en œuvre de services cognitifs (des services qui reproduisent le fonctionnement du cerveau humain) pour effectuer une première analyse rapide des photos envoyées, ou l’intervention d’un chatbot, efficace et disponible 24h/24 et 7j/7.

 

 

2. L’IA pour des offres toujours plus personnalisées

 

On entend de plus en plus parler de l’IoT pour la prédiction des risques. Installés dans les logements des assurés, les objets connectés peuvent fournir des informations précieuses en s’intégrant aux détecteurs de présence, aux capteurs de fuite d’eau ou de gaz. Dans les véhicules des assurés, ils enregistrent les accélérations, les freinages, et les habitudes de conduite, pour cerner parfaitement les comportements.

 

Le rôle de l’IA dans ce contexte ? Analyser ces données pour une meilleure appréciation et un meilleur contrôle des risques, basés sur des informations à jour. Ainsi, vous pouvez ajuster la prime d’assurance au plus près des risques réels.

 

 

 

3. L’IA pour améliorer la relation commerciale

 

Outre la maîtrise des risques, la combinaison IoT + IA permet d’enrichir le lien avec les assurés, à travers une approche marketing individualisée, adaptée à chaque comportement. On va ainsi beaucoup plus loin que les contacts distants et impersonnels, au moment d’un sinistre ou à l’occasion d’un renouvellement de contrat.

 

L’intelligence artificielle peut également traiter les données relatives aux assurés pour prévenir leur désengagement en analysant leur comportement et en identifiant le risque de résiliation, avant qu’il ne soit trop tard. L’identification au plus tôt du risque de résiliation client, grâce aux signaux faibles identifiées par l’IA permet alors d’enclencher une prise de contact et de réengager le client.

 

Enfin, certaines solutions infusées d’IA permettent même de détecter la tonalité globale d’un message de client (neutre, enjoué, énervé…). Il est ainsi possible de repérer rapidement les éventuels mécontentements, pour y répondre sans perdre de temps.

 

 

4. L’IA pour plus de transparence et de sécurité

 

L’IA est aussi un moyen de lutter plus efficacement contre une fraude estimée à plus de 2.5 milliards chaque année (soit environ 5% des primes). Comment ? Grâce à des algorithmes ayant appris à détecter les comportementaux frauduleux pour ensuite détecter les anomalies, lors d’une souscription de contrat ou d’une déclaration de sinistre, par exemple.

 

 

5. L’IA pour libérer du temps pour les collaborateurs

 

Enfin, l’intelligence artificielle permet aux collaborateurs d’être plus efficaces et d’accomplir davantage de tâches, en un temps plus court. Ils peuvent ainsi s’orienter sur des responsabilités à plus forte valeur ajoutée, et notamment la relation client.

 

Si vous utilisez des outils comme Office ou Dynamics, vos collaborateurs utilisent peut-être déjà l’IA, puisqu’elle nourrit tous les outils Microsoft. Et oui, l’intelligence artificielle est derrière les fonctionnalités qui vous aident à trier vos emails, à mettre en page des documents automatiquement ou à prioriser vos tâches quotidiennes…

 

A terme, d’après une étude McKinsey Global Institute, 43 % des opérations réalisées dans le secteur de l’assurance pourrait être accomplies par l’IA.

 

 

L’IA est présente à tous les niveaux de la chaîne de valeur de l’assurance. « Je ne vois pas un process de l’assurance qui ne va pas être durablement et significativement impacté par l’IA, conclut Stéphane Guinet. Donc la question qui va se poser, c’est : par lequel commencer ? Et ça, ce n’est pas un problème de technologies, mais de leadership et de prise de conscience par le management ! »