Intelligence artificielle : <span class="caps">PME</span>, saisissez l’opportunité dès maintenant !
INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Intelligence artificielle : PME, saisissez l’opportunité dès maintenant !

Les PME françaises ont pris conscience de l’intérêt qu’elles pouvaient trouver à adopter les outils numériques et ont entamé leur transformation. Si le cloud ou la mobilité sont aujourd’hui des notions bien appréhendées, les technologies comme l’intelligence artificielle (IA) sont parfois plus obscures. Pour les petites et moyennes entreprises, il s’agit pourtant d’une véritable opportunité… qu’elles exploitent peut‐être déjà sans même s’en rendre compte !

 

IA, PME, deux mots encore trop peu associés.

Alain Bernard, Directeur de la division PME/PMI de Microsoft France
Alain Bernard

En mars 2017, le président de la République recevait le rapport « France IA ». Issu du travail de plus de 500 contributeurs, il a pour objectif de décloisonner l’intelligence artificielle et de définir des financements.

Si, dans la tech, c’est le sujet du moment, il est cependant nécessaire de le rendre accessible aux petites et moyennes entreprises, peu familières de cette technologie. Alors, l’IA, c’est quoi ? De quelles applications concrètes les PME peuvent‐elles déjà profiter ?

Réponses et rebonds sur trois idées reçues sur l’intelligence artificielle avec Alain Bernard, Directeur de la division PME/PMI de Microsoft France.

Idée reçue #1 : L’intelligence artificielle, c’est de la science‐fiction !

Ce n’est plus le cas depuis longtemps. L’intelligence artificielle regroupe l’ensemble des technologies qui peuvent comprendre leur environnement et agir en conséquence.

Concrètement, cela va des applications de machine learning (apprentissage automatique), capables par exemple de réaliser des analyses prédictives, aux chatbots, en passant par la traduction automatique. Pour les PME, c’est la promesse de plus d’efficacité, d’une meilleure collaboration et un véritable moteur pour le développement de l’activité.

Transformer le secteur de la vente au détail à l’ère numérique

Dans cet article, nous abordons les possibilités qu’a le commerce de détail de grandir, s’adapter et évoluer pour répondre aux besoins changeants des clients et de capturer de nouvelles opportunités.

Télécharger

Idée reçue #2 : L’intelligence artificielle, c’est réservé aux entreprises qui ont beaucoup de données

Pas forcément ! Bien sûr, les algorithmes sont capables de traiter une quantité massive de données, mais leur force réside surtout dans le nombre de variables qu’ils peuvent appréhender. Une PME équipée d’un logiciel de CRM dispose ainsi d’une base de données suffisante pour faire tourner une solution d’analyse prédictive. Quant à la mise en place d’autres applications de l’intelligence artificielle, assistants virtuels ou chatbots, elle peut précéder (et contribuer à) la constitution d’une base.

Idée reçue #3 : L’IA, ça coûte cher et c’est compliqué

Plus maintenant ! Avec des solutions « clés en main », dans le cloud, les entreprises peuvent profiter facilement et à moindre coût de tous les avantages de l’intelligence artificielle. Et certains outils peuvent être déployés très simplement sans même l’intervention d’un service IT.

Pourquoi les PME ont intérêt à se mettre à l’intelligence artificielle

Atout #1 : Grâce à l’IA, les PME gagnent en productivité

Des fonctionnalités d’Office 2016 nous permettent déjà d’être plus efficace grâce à l’IA : créer une brochure Sway en tapant une simple phrase, analyser les couleurs d’une présentation PowerPoint pour mieux les harmoniser, générer des cartes en un clic sur Excel…

Tirez parti de l’intelligence artificielle pour une administration plus réactive

Misez sur le développement de votre administration dans des scénarios prédictifs, où les services fournis s’appuient sur l’intelligence artificielle et d’autres technologies émergentes.

Lire

L’intelligence artificielle, ce sont aussi les assistants virtuels, comme Cortana. Disponible avec Windows 10, cette technologie propose plusieurs fonctionnalités destinées à simplifier votre travail : activation à la voix, dictée d’e-mails, mise en place de rappels automatiques liés à des lieux ou à vos contacts, pour par exemple penser à notifier un point important à un client… Pour cela, Cortana s’appuie sur les données contenues dans votre ordinateur ou votre smartphone, mais aussi sur Bing ou des services comme Foursquare.

Atout #2 : Avec des chatbots, vous collaborerez plus efficacement

Les chatbots, ou agents conversationnels, ont explosé en 2016. Faciles à mettre en place, puisqu’ils peuvent s’adosser à des outils comme Teams, ces logiciels sont capables de simuler des conversations humaines en utilisant l’IA pour réagir à des mots‐clés et donner des réponses conçues à l’avance. Grâce à eux, les PME peuvent créer des bases de connaissance interactives que les collaborateurs consultent pour trouver une information précise sur l’entreprise et son cœur d’activité, en posant des questions en « langage naturel » (« A combien de jours de congés ai‐je droit en cas de mariage ? » ou « Combien de volts passent dans nos caténaires ? »).

A lire aussi : Votre PME peut‐elle créer un chatbot ?

Atout #3 : Vous soignerez la relation client

Destinés aux clients et intégrés au site web de l’entreprise, les chatbots savent non seulement répondre aux questions posées, mais aussi recueillir des données précieuses, en interrogeant les visiteurs sur leurs goûts et préférences. Outre le désengorgement du service après‐vente et l’acquisition de data, les agents conversationnels peuvent également permettre aux clients de passer une commande en ligne, en réduisant l’intervention humaine au minimum.

Atout #4 : L’analyse prédictive vous permettra d’accélérer !

Le prédictif n’est plus réservé aux grandes entreprises. Avec le machine learning, les PME peuvent répondre à une exigence de personnalisation toujours plus poussée.

Des solutions disponibles via le cloud offrent ainsi aux entreprises la possibilité de s’essayer au prédictif. C’est le cas d’Azure Machine Learning, un outil capable de distinguer des relations significatives entre différentes variables, et donc de construire et de tester des modèles d’analyse.

Pour les PME, c’est un pilotage de l’activité plus précis, qui intègre, par exemple, le chiffrage du potentiel de clients pour un produit donné ou des données sur la mise en place de stratégies d’acquisition.