Intelligence artificielle et intelligence humaine
INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Intelligence artificielle et intelligence humaine

Améliorer la façon dont humains et machines travaillent ensemble. C’est l’ambition de Microsoft, réaffirmée lors d’un événement à Londres le 12 juillet 2017.

Microsoft y a annoncé la création d’une nouvelle équipe  – cent ingénieurs et chercheurs – au sein de son département de recherches en intelligence artificielle, comme le rapporte la MIT technology review. Le but ? Abaisser les barrières et améliorer les synergies entre les personnes ayant jusque-là travaillé séparément sur les différents aspects de l’IA. D’après Eric Horvitz, directeur de Microsoft Research AI, cette initiative placera Microsoft sur la bonne voie pour comprendre pleinement les mystères de l’intellect humain.

Guide de survie de l’Intelligence Artificielle

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ? Au-delà du « buzzword », quelle capacité a-t-elle à changer votre quotidien, votre business, votre vie professionnelle et celle de votre collaborateur ?

Télécharger

Construire un monde ou intelligence artificielle et intelligence humaine coexistent

A l’heure où certains craignent un futur où l’intelligence artificielle les aura dépouillé de leurs emplois et rendu la compétence humaine obsolète, Microsoft cherche au contraire à construire une collaboration productive et efficace, autour de cette conviction : intelligence artificielle et intelligence humaine peuvent coexister et sont même parfaitement complémentaires.

L’objectif est donc d’atteindre le stade où hommes et machines travailleront ensemble, en parfaite harmonie. C’est pour construire ce monde que la nouvelle équipe IA a été créé.

L’intelligence artificielle pour « combler les trous » de l’intelligence humaine

Ingénieurs et chercheurs travailleront sur la psychologie cognitive, à la recherche d’une extension de nos capacités, grâce à des IA complémentaires. Cela permettrait de « combler les trous » de l’intelligence humaine, comme notre faible capacité d’attention ou notre propension à oublier des informations. Autre application possible : dans le cadre de la médecine, et plus précisément d’un diagnostic, une intelligence artificielle pourrait déceler des problèmes complexes plus rapidement que l’homme.

S’il est, de nos jours, compliqué de saisir pleinement le cheminement de pensée au bout duquel un système de deep learning est arrivé à une décision, Microsoft se donne pour but d’apporter une solution à ce problème épineux. En effet, certaines décisions prises par des machines pouvant avoir des conséquences significatives, cette question demeure une source de nervosité. Néanmoins, selon Eric Horvitz, cette dernière pourrait s’estomper quand la technologie sera parfaitement démocratisée.