INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

La ville de Cenon améliore ses performances énergétiques grâce aux capteurs connectés

La ville de Cenon, en périphérie de Bordeaux, a basculé dans une nouvelle ère. Point d’orgue : des capteurs connectés, installés dans les chaudières des bâtiments les plus énergivores, afin d’améliorer la performance énergétique.

Avec des bénéfices multiples :

  • Suivi en temps réel des consommations d’énergie des bâtiments de la ville ;
  • Analyses simples et précises de chaque lieu et comparaisons entre des bâtiments similaires ;
  • Aide à la décision pour identifier des pistes d’économies et de travaux ;
  • Simplification de la comptabilité.

 

 

 L’idée, c’est d’optimiser la performance énergétique des bâtiments publics, pour avoir une gestion efficace et économiser l’argent public. En récupérant cet argent, on peut faire de l’investissement et améliorer le cadre de vie des habitants. 

Olivier Famel, directeur des Services techniques, Ville de Cenon

 

C’est un petit boitier gris, d’apparence anodine, et véritable concentré de technologie. Sous le couvercle, des sondes mesurent en permanence pressions, températures et consommations d’énergie. Des données transmises en temps réel sur une plateforme accessible depuis un simple ordinateur portable. Et qui affiche différents modules de consommation : par bâtiment, mode ou période donnée.  Et pour tous les bâtiments équipés de Cenon.

« On souhaitait mieux mesurer les consommations d’énergie des bâtiments municipaux pour détecter les sources d’amélioration et donc économiser de l’argent public » explique Olivier Famel, directeur des Services Techniques de Cenon.

Tirez parti de l’intelligence artificielle pour une administration plus réactive

Misez sur le développement de votre administration dans des scénarios prédictifs, où les services fournis s’appuient sur l’intelligence artificielle et d’autres technologies émergentes.

Lire

 

 

A lire aussi > Smart building : qu’est-ce que c’est ?

 

Dans un premier temps, 17 sites ont été équipés : les plus énergivores de la ville, ils représentaient à eux seuls plus de la moitié de la consommation d’énergie du parc municipal ! D’où d’importantes pistes d’économies, grâce à une analyse précise de chaque consommation ou une comparaison fine entre des bâtiments similaires. « Si une école consomme beaucoup plus qu’une autre de même taille, on sait quels travaux mener en priorité – remplacer la chaudière, renforcer l’isolation, etc. Pour nous, c’est une super aide à la décision, objective et irréfutable » se félicite Thomas Lambert, des Services Techniques. « Et cela permet d’expliquer nos choix à nos concitoyens. »

 

A lire aussi > Smart building & smart home : bienvenue dans un environnement intelligent

 

À terme, l’ensemble du parc immobilier de Cenon devrait être équipé. Et la ville ne compte pas s’arrêter là, puisqu’elle va tester un système de régulation automatique en fonction des besoins réels. « Des capteurs de présence, couplés à des radiateurs connectés, pour ne chauffer que quand on en a vraiment besoin » se réjouit Thomas Lambert.  Des capteurs qui permettront aussi, avec le temps, de prédire les consommations. Avec de nouvelles économies à la clé.