Créer une app sans savoir coder ? C’est possible grâce à Power Apps !

APPLICATIONS MÉTIERS
Temps de lecture : 6 minutes

La conception et le développement d’applications ne sont plus réservés uniquement aux développeurs Pro. Amélie Lair, Chef de Produit Power Platform, nous présente Power Apps, le logiciel qui ouvre la création d’application à tous, même sans connaissances techniques.

Imaginez que l’on vous propose une baguette magique qui vous permette de simplifier votre façon de travailler. Une baguette que vous pourriez prêter à vos collaborateurs pour qu’eux aussi puissent déployer des processus métiers plus rapides, plus fluides, plus simples.

C’est désormais possible avec Power Apps, un élément essentiel à la plateforme Low-Code de Microsoft, Power Platform. Grâce à cette série d’outils, intégrée aux licences Office 365 et Dynamics 365 ou disponible en « standalone », vous analysez vos données, vous automatisez vos processus métiers, vous créez des chatbots, des portails web… et vous développez des applications. Tout cela sans avoir besoin de programmer.

Amélie Lair
Chef de Produit Power Platform au sein du groupe « Business Applications » de Microsoft France

C’est quoi exactement le low code ?

Le low code est complémentaire à l’approche et la culture de Citizen Developer, pour que chacun ait entre les mains les outils qui permettent de donner vie à ses idées et à ses fonctionnalités. Tout cela sans avoir à écrire de ligne de code.

Aujourd’hui, les entreprises ont vraiment besoin de solutions qui leur permettent de ne plus limiter la conception d’applications web et mobiles aux développeurs Pro. Une étude IDC prédit la création de 500 millions de nouvelles applications dans les 5 années à venir, soit autant que ces 40 dernières années. La demande d’applications va se développer bien plus vite que la capacité des équipes IT à y répondre. Concrètement, il faudrait que chacun des 21 millions de développeurs dans le monde puisse créer 5 applications tous les ans, ce qui est impossible. Ainsi, selon Gartner, d’ici 2024, 65% des applications créées le seront low code.

L’avantage de cette approche low code et d’un outil comme Power Apps, c’est que cela permet à tous les collaborateurs d’avoir un rôle dans la transformation de l’entreprise. Les employés de terrain, les ressources humaines, la finance, le marketing… Chacun est capable d’identifier les leviers à activer pour faciliter son travail, éviter les tâches fastidieuses ou chronophages. Power Apps permet de concrétiser ces idées pour les utilisateurs, en levant les barrières techniques. Ils conçoivent leurs propres applications mobiles.

Pour autant, l’IT a plus que jamais un rôle clé à jouer. Les équipes informatiques s’assurent de la gouvernance, de la sécurité, de la pérennité de la solution envisagée. Autrement dit, elles conservent le contrôle. Elles accompagnent les employés métiers et permettent aux développeurs de travailler sur des projets plus complexes, à plus haute valeur ajoutée.

Testez gratuitement Dynamics 365

Découvrez comment Dynamics 365 peut transformer la manière dont vous gérez votre business

C’est parti

Que peut-on faire avec Power Apps ?

Un des premiers utilisateurs a été la SNCF. Grâce à Power Apps, les employés ont imaginé des dizaines d’applications pour remplir des rapports d’incidents, gérer la formation en ligne, réserver des véhicules, commander des pièces de train ou même faire de la traduction, pour faciliter la communication avec les non francophones.

Autre exemple chez Total, qui a d’abord fait un test sur une application de gestion des congés avant d’en déployer une deuxième, qui permet aux chefs de projet du monde entier de partager l’avancée de la solarisation de leurs sites. Mais nous pourrions aussi citer Schneider Electric ou PepsiCo. Ces derniers ont imaginé une application qui permet de compter automatiquement le nombre de produits disponibles en rayon à partir d’une simple photo. Un projet rendu possible grâce aux fonctionnalités d’AI Builder qui permettent d’intégrer simplement de l’Intelligence Artificielle aux applications Power Apps.Power Apps est pertinent dès que l’on parle de transformation digitale. La plateforme peut adresser tous types de sujets. Repenser une approche métier ou sur le terrain, optimiser ou simplifier des process, proposer les meilleures offres aux clients, gagner en agilité, optimiser ses ressources, se démarquer de la concurrence, attirer et retenir les talents…

En fait, Power Apps permet de passer d’une posture réactive à une posture proactive. Et cela grâce à l’utilisation des données quel que soit leur format et leur provenance.

A qui ça s’adresse ?

C’est intéressant pour toutes les entreprises, du grand compte à la PME, et dans tous les secteurs d’activités. Mais on remarque d’autant plus l’impact de ce type de solutions quand l’entreprise compte des employés qui travaillent sur le terrain. Pourquoi ? Parce que beaucoup d’entre eux sont encore trop peu consultés dans les démarches de transformation. C’est d’ailleurs un enjeu d’actualité pour les ressources humaines.

Ces employés de terrain ne disposent souvent pas de PC, mais plutôt de tablettes, de smartphones ou de terminaux spécifiques. Or, avec Power Apps, et plus largement Power Platform, nous pouvons adapter la technologie à leurs outils et à leur façon de travailler pour changer leur quotidien sur de nombreux sujets : sécurité, contrôle qualité, suivi d’opérations, etc. Ils choisissent leurs fonctionnalités.

C’est compliqué de créer une application ?

Cela va dépendre de la complexité de la problématique à résoudre et du scénario à mettre en oeuvre. S’il s’agit, par exemple, d’envoyer des remerciements à un collègue qui a fait un bon travail, avec Power Apps ce n’est pas plus compliqué pour les utilisateurs que de créer un tableau Excel ou de partager des documents sur Sharepoint. L’application va chercher les données dans une source unique, Sharepoint par exemple et fournit un résultat. Si on imagine une application qui doit piocher dans des dizaines de bases de données, dans le cloud, automatiser plusieurs processus métiers en simultané, et faire appel à de l’intelligence artificielle, c’est un peu plus compliqué. Il faut alors faire appel aux compétences de partenaires certifiés par Microsoft pour se faire accompagner.

On distingue deux types d’applications. Les applications canvas sont les plus simples. L’interface de création est facile à prendre en main et à la portée de tous les utilisateurs de logiciels. Les applications model driven sont plus complexes surtout lorsqu’elles utilisent des données de sources ou de formats différents. Un accompagnement est alors nécessaire

Quels sont les secrets de la réussite ?

La phase d’idéation fait partie intégrante du succès de ce type de projet. La magie de l’approche que nous proposons, c’est de pouvoir demander « si vous pouviez faire un vœu pour changer votre quotidien ou celui de vos employés, quel serait-il ? » Et de réfléchir ensuite aux façons de procéder et aux sources de données disponibles. Et le scénario idéal, c’est celui où IT et métiers s’unissent dans la démarche.

Après, plus la complexité du projet est importante, plus les entreprises ont besoin d’accompagnement. Nous mettons des équipes et des outils à leur disposition, pour guider les déploiements et cadrer les projets : quels sont les profils nécessaires ? Quels sont les enjeux de sécurité ? Nous encourageons également nos partenaires à le faire, à travers des hackathons ou des « AppInADay » notamment.

Lire aussi : SNCF, une culture inclusive au service de la transformation digitale

Comment Power Apps peut-il s’inscrire dans le contexte de la crise du Covid-19 ?

Le modèle d’application « communication de gestion de crise » Microsoft Power Apps s’intègre directement dans Teams pour permettre aux employés de déclarer leur état de travail (ex. télétravail/congés), soumettre leurs questions / incidents de manière structurée et d’assurer une communication transverse au niveau de l’organisation. L’application est déjà installée par plus de 2000 entreprises. Elle rend également possible la publication d’informations, de contenus spécifiques, et facilite la mise en relation en cas d’urgence. Plus d’informations iciles instructions pour l’utiliser.

L’agent virtuel « Crisis FAQ » aide les entreprises à répondre rapidement aux questions les plus fréquentes des collaborateurs. Les instructions pas à pas sont disponibles en ligne pour configurer ce chatbot et l’intégrer dans Teams en quelques heures.

Ce bot peut également vous aider à désengorger les service clients internes (équipes IT) ou externes (centres de services, e‑commerce) en donnant des informations sur un état de commande ou d’incident par exemple. Si le bot ne sait pas y répondre, il peut alors renvoyer la demande à un agent de centre de service, sur la solution Dynamics 365 for Customer Service.

Réinventez votre productivité commerciale avec Microsoft Dynamics 365

Découvrez comment améliorer l’expérience de vos clients, développer de nouvelles opportunités de croissance, gérer vos finances et améliorer vos processus d’entreprise grâce à des cas clients.

Télécharger

 

Pour tout savoir sur les actions de Microsoft France pour aider les organisations à faire face au COVID-19, rendez-vous sur le site dédié https://experiences.microsoft.fr/nos-actions-covid19/

close popup close popup

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Le Best-Of de nos articles tous les mois

Je m'inscris