NEW CULTURE OF WORK

Qu’est-ce l’intelligence collective ?

Si les entreprises ont tout intérêt à tirer profit du travail collaboratif, la coopération des équipes ne se décrète pas pour autant. La mise en place d’un nouveau management ainsi que d’outils spécifiques est nécessaire pour faire émerger une intelligence collective. De quoi s’agit-il ?

 

L’intelligence collective est un enjeu important pour le bon fonctionnement de toute organisation. Elle permet à un groupe d’individus d’utiliser au mieux les capacités et aptitudes de chacun pour parvenir à un but commun, et de trouver des solutions créatives et innovantes aux défis les plus difficiles. La principale clé : la communication.

 

Loin de se résumer à la seule addition des connaissances ou compétences individuelles de l’entreprise, elle tire sa valeur ajoutée des relations nouées par les équipes. Ainsi, les individus qui échangent et collaborent trouvent toujours un bénéfice supérieur à ce qu’ils auraient obtenu en agissant isolément…

 

Définition de l’intelligence collective
Implications managériales de l’intelligence collective
Quels outils pour mettre en place l’intelligence collective en entreprise ?

 

Encouragez la créativité et la collaboration en toute sécurité dans vos équipes

Aidez vos employés à prospérer dans un monde numérique qui évolue rapidement en leurs offrant liberté, flexibilité, sécurité et conformité pour collaborer où qu’ils soient.

Télécharger

Définition de l’intelligence collective

 

Concept issu des sciences sociales et de la psychologie du travail, l’intelligence collective est la capacité intellectuelle d’une organisation ou d’une communauté d’individus à réaliser des tâches complexes grâce aux interactions nouées entre ses membres et aux synergies réalisées qui en découlent.

 

Pour que cette intelligence devienne réalité, elle requiert plusieurs éléments‐clés :

  • le partage de l’information car chaque individu ne possède qu’une part des connaissances nécessaires pour mener à bien l’objectif commun ;
  • la fixation et le respect de règles communes par tous les membres pour s’assurer que les échanges aboutissent à une vraie mobilisation des compétences ;
  • un système au sein duquel chaque individu trouve un bénéfice à collaborer.

 

Dans le monde du travail, l’intelligence collective est une organisation reposant sur la capacité à faire travailler ensemble des profils divers et variés (salariés, collaborateurs externes, clients, fournisseurs) autour d’un même projet. La réussite dépend de la qualité du management et des nombreuses relations sociales nouées en interne. Ce partage des connaissances, compétences et expériences se traduit favorablement sur l’efficacité des équipes et la performance globale de l’entreprise.

 

Guide de la réunion par excellence

Téléchargez ce guide complet et découvrez toutes les meilleures pratiques à mettre en œuvre pour des réunions efficaces.

Télécharger

Implications managériales de l’intelligence collective

 

Pour que l’entreprise soit en capacité de tirer profit de l’intelligence collective, il est nécessaire de mettre en place un management transversal et participatif et une bonne communication. Il faut aussi s’éloigner de l’ancien modèle hiérarchique. Les normes, les relations internes, et les valeurs de l’entreprise doivent être réinventées.

 

Là où auparavant le manager donnait des ordres aux équipes de travail, il doit leur fixer un objectif à atteindre. Il doit par ailleurs mobiliser les collaborateurs en les incluant dans le processus de décision (qui devient plus consensuel). Comment ? En les faisant participer à la stratégie de l’entreprise. Pour cela, il s’attache à nouer une relation de confiance avec chaque équipe. Il développe également un climat de travail favorable à la prise de risque et à la prise de parole. Objectif : faciliter la diffusion des idées et le partage des informations, et in fine parvenir collectivement à la meilleure solution aux problèmes et défis rencontrés.

 

Au lieu de surveiller au quotidien les talents internes et de micro‐manager leurs performances, il leur accorde une large autonomie. Il les encourage à prendre des initiatives individuelles, pour mieux créer une adhésion spontanée au projet. Ainsi, plutôt que d’inciter les salariés à se faire concurrence entre eux, ce nouveau management encourage le travail collaboratif, la communication. Il accorde une large place aux soft‐skills, et fait émerger une conscience de groupe au sein d’une équipe. Il fait réaliser à chacun la richesse apportée par la complémentarité de leurs compétences et par une coopération efficace. Ce changement de mindset passe généralement par une formation, pour le manager comme pour son équipe.

 

Tweeter

« L’intelligence collective est l’art de maximiser simultanément la liberté créatrice et l’efficacité collaborative » Pierre Levy

Quels outils pour mettre en place l’intelligence collective dans les organisations ?

 

Seul, le management participatif ne suffit toutefois pas pour favoriser la collaboration interne et diffuser de l’intelligence collective. Si l’entreprise veut tendre vers la transversalité des échanges et casser les silos, il lui faut aussi mettre des outils collaboratifs à disposition des équipes de travail :

Un Intranet ou réseau social d’entreprise

 

L’entreprise doit disposer d’un espace numérique qui facilite le partage des bonnes pratiques, des informations et des idées. De préférence, une plateforme collaborative rendant possible des discussions nourries sur diverses thématiques, une veille stratégique à plusieurs mains, et la création un groupe de chat pour les échanges les plus informels.

Des documents de travail partagés sur le cloud

 

Les outils de bureautique sur le cloud permettent de rédiger un document en groupe, et de pouvoir accéder aux données à distance et en temps réel. Ce type de travail collaboratif, y compris en déplacement, est une source d’efficacité importante pour l’entreprise !