Et si on adoptait le « Marketing collaboratif » ?

Vous connaissez peut-être le "marketing collaboratif"... Mais savez-vous comment l'utiliser pour aller plus vite et être plus impactant ?

Pierre Auger

Pierre Auger

Product Marketing Manager – Microsoft Office 365

Le concept est simple et ne date pas d’hier. Red bull, Esso, Aston Martin et Tag Heuer se partagent volon­tiers la car­ros­se­rie d’une même Formule 1, divisant d’autant le coût de leur spon­so­ring et béné­fi­ciant également chacun de l’image de marque des autres.

« Collaborative Marketing allows com­ple­men­ta­ry and mind alike companies to unite their adver­ti­sing budgets to cut the cost of a tra­di­tio­nal ad by 10x or more (basically, by the number of par­ti­ci­pants). The concept isn’t just about just saving money. It also provides col­lec­tive strength to each par­ti­ci­pa­ting company’s brand and cre­di­bi­li­ty. » Forbes

Pourquoi nos équipes marketing ne s’appliqueraient-elles pas le concept du « Marketing Collaboratif » ? La col­la­bo­ra­tion entre spé­cia­listes, au-delà des silos de l’entreprise, per­met­tant non seulement d’aller plus vite mais surtout d’être plus impactant du fait de l’expertise cumulée de chacun, que ce soit pour une campagne média, une analyse de marché ou le lancement d’un nouveau produit.

 

Le rôle du Marketing a consi­dé­ra­ble­ment évolué ces dernières années faisant face à un envi­ron­ne­ment de plus en plus incertain et changeant. Passant d’un centre de coût à un centre de profit, il doit être plus que jamais impliqué dans la trans­for­ma­tion (digitale) des entre­prises .

Les chal­lenges auxquels nos équipes marketing sont confron­tées sont nombreux et complexes :

  • Les clients sont aujourd’hui connectés en per­ma­nence et attendent un niveau de service de plus en plus per­son­na­li­sé ; quel que soit leur canal de com­mu­ni­ca­tion ou l’endroit où ils se trouvent. Ils envoient régu­liè­re­ment des signaux positifs ou négatifs et s’attendent à être écoutés.
  • La concur­rence est de plus en plus forte et surtout multiple : nouvelles tendances, nouveaux acteurs, nouveaux modèles éco­no­miques. Nous devons être en veille constante et à l’affût du marché pour éviter à notre entre­prise de se laisser distancer.
  • Les produits et services évoluent de plus en plus rapi­de­ment. Cela requiert un niveau d’agilité encore jamais atteint : quand autrefois les cycles de déve­lop­pe­ment produits se faisaient sur des mois ou plusieurs années, ils deviennent aujourd’hui nettement plus courts (certains acteurs du textile renou­vellent leurs gammes tous les 15 jours).
  • Les contenus créés se doivent d’être encore plus per­son­na­li­sés par client, audience (voir individu) pour être plus attrayant et plus nombreux pour conserver une visi­bi­li­té impor­tante tout en se dif­fé­ren­ciant de la concur­rence omni­pré­sente.

Ainsi dans ce contexte, nous nous retrou­vons à par­ti­ci­per simul­ta­né­ment à 5 Grands Prix, sur 5 circuits dif­fé­rents sous une météo capri­cieuse. Et pour gagner, nous devons radi­ca­le­ment adapter la coor­di­na­tion et le pilotage de nos activités marketing pour devenir plus agiles, réactifs et même proactifs.

 

Dans le premier épisode de la web-série Office Café Usages, nous revien­drons sur les nouveaux modes de travail du Marketing en vous faisant découvrir les dernières fonc­tion­na­li­tés d’Office 365 à travers un cas d’usage orienté Marketing.
De Microsoft Teams à Power BI en passant par la suite Office, nous vous mon­tre­rons dans ce pas à pas comment utiliser Office 365 au travers d’une équipe tra­vaillant sur le lancement d’un nouveau produit.

Tribune ini­tia­le­ment publiée sur LinkedIn