ThyssenKrupp : analytics et réalité mixte à tous les étages

Innover pour prendre de la hauteur. C’est la stratégie gagnante mise en place depuis trois ans par ThyssenKrupp. Pour améliorer ses process de maintenance et l’expérience de ses clients, le leader de l’ascenseur s’appuie sur l’analyse prédictive et la réalité mixte.

Saviez-vous qu’il existait plus de 12 millions d’ascenseurs dans le monde ? Chez ThyssenKrupp, près de 24 000 tech­ni­ciens tra­vaillent à la sécurité des uti­li­sa­teurs. Chaque jour sur le terrain, ils assurent notamment la main­te­nance de 1,1 million d’appareils.

« Nous ins­tal­lons 300 000 ascen­seurs par an au Royaume-Uni, mais, dans la même période, il y a un million de rappels. Au total, chaque année, nos appareils sont indis­po­nibles à l’échelle mondiale pendant 190 millions d’heures » - Javier Sesma Sánchez, directeur général de ThyssenKrupp Elevator.

ThyssenKrupp passe à la maintenance prédictive

Pour réduire ces chiffres de moitié en conser­vant le même nombre de tech­ni­ciens, le groupe allemand a fait le pari de la main­te­nance pré­dic­tive.

Comment ? Dans chaque cabine, des milliers de capteurs col­lectent les données : l’accélération, la vitesse, la distance parcourue, la fréquence d’ouverture et de fermeture des portes, la consom­ma­tion d’électricité ou encore la tem­pé­ra­ture du moteur. Toutes ces infor­ma­tions sont récu­pé­rées, et les anomalies indiquées par plus de 400 codes erreur dif­fé­rents.

 

L’outil Azure Intelligent Systems Service (ISS) trie et analyse ces données pour extraire les plus per­ti­nentes. Les agents de ThyssenKrupp procèdent ensuite à des diag­nos­tics à distance en observant les indi­ca­teurs sous la forme d’un tableau de bord sur leurs écrans de contrôle ou sur leurs écrans mobiles avec Power BI.

« Avec une appli mobile, les tech­ni­ciens de répa­ra­tion accèdent sur les ordi­na­teurs portables ou de poche au même tableau de bord que les ges­tion­naires au centre de main­te­nance », indique Rory Smith, directeur de la stratégie de déve­lop­pe­ment en Amérique de ThyssenKrupp Elevator.

 

Pour anticiper les pannes et pro­gram­mer une inter­ven­tion, l’ascensoriste utilise Azure Machine Learning, qui croise l’historique des appareils avec les signes pouvant alerter sur une panne.

« Nous allons au-delà des normes pro­fes­sion­nelles en matière de main­te­nance pré­ven­tive en offrant une main­te­nance pré­dic­tive, qui augmente le taux d’activité de nos ascen­seurs », explique Andreas Schierenbeck, PDG de ThyssenKrupp Elevator.

« Un cas de figure typique qui prenait 2 heures jusqu’ici ne prend plus que 20 minutes. Parfois il fallait même envoyer des spé­cia­listes sur place par avion »- Javier Sesma Sánchez

En parallèle, l’entreprise allemande s’appuie également sur le casque de réalité mixte HoloLens pour réduire les temps d’intervention sur ses ascen­seurs. Avec Skype pour HoloLens, le tech­ni­cien peut par exemple recevoir l’aide à distance d’un ingénieur. La main­te­nance réalisée est également plus sécurisée grâce à des visua­li­sa­tions 3D des dis­po­si­tifs tech­niques.

« Un cas de figure typique qui prenait 2 heures jusqu’ici ne prend plus que 20 minutes. Parfois il fallait même envoyer des spé­cia­listes sur place par avion. Et pour ce cas spé­ci­fique, c’était la première fois que le tech­ni­cien se servait du casque, ce qui démontre sa sim­pli­ci­té d’utilisation », souligne Javier Sesma Sánchez, directeur général de ThyssenKrupp Elevator.

Visualisation 3D et temps de livraison diminué

Avec HoloLens, les tech­ni­ciens ThyssenKrupp peuvent visua­li­ser en 3D les appareils sur lesquels ils vont inter­ve­nir ou même contacter un ingénieur par Skype. L’ascensoriste combine également HoloLens et Power BI pour optimiser le process de réa­li­sa­tion de ses solutions de mobilité à domicile, comme les monte-escaliers.

Voir aussi l’article > Productivité et col­la­bo­ra­tion amé­lio­rées chez Accor

Avant, le col­la­bo­ra­teur avait recours à un système fas­ti­dieux regrou­pant éti­quettes, caméras et données manuelles à entrer. « Vente, fabri­ca­tion et ins­tal­la­tion, tout cela prend un certain temps. Les gens ont besoin d’une solution rapide », remarque Inge Delobelle, PDG de ThyssenKrupp Access Solutions.

Avec le nouveau dis­po­si­tif, le vendeur peut mesurer l’escalier avec la solution mobile HoloLens dès la première visite et fournir une visua­li­sa­tion de l’ascenseur aux clients. Les données de mesure sont également trans­mises auto­ma­ti­que­ment aux équipes de fabri­ca­tion et de comp­ta­bi­li­té via Microsoft Azure. Les temps de livraison des produits sont jusqu’à quatre fois plus rapides qu’avant… et le travail des col­la­bo­ra­teurs beaucoup moins pénible !