Windows 10 Éducation séduit l’Université de Reims

Plus de 6 000 postes passés sous Windows 10 Éducation : une migration d’ampleur pour l’Université de Reims. Qui peut ainsi améliorer, rationaliser et sécuriser son parc.

5 pôles universitaires, 18 sites géographiques, 1 400 enseignants et un millier de personnels administratifs et techniques : l’Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) se donne les moyens pour former, chaque année, près de 26 000 étudiants. Pour encore mieux les accueillir et rationaliser et améliorer son système d’information, l’URCA a décidé de basculer son parc vers Windows 10 Éducation. Une migration d’ampleur, en un temps réduit, et en préservant les données des utilisateurs.

« Notre premier contact avec Windows 10 remonte à juillet 2016, raconte Bruno Lannoy, RSI de l’Université. Nous avions profité de la période de mise à jour gratuite proposée par Microsoft pour évaluer ce nouvel OS en migrant près de 500 machines. Un an plus tard, nous organisons notre prochain gros chantier qui consistera à migrer l’ensemble de notre parc PC vers cette version. » Soit plus de 6 000 machines à mettre à jour, sur un parc total d’environ 7 000. « Nos étudiants viennent sur nos campus avec leurs propres ordinateurs, tablettes ou smartphones. Les postes concernés sont ceux utilisés par les enseignants et les enseignants-chercheurs, ceux disponibles en salles de cours, et bien sûr ceux de l’ensemble du personnel de l’Université », précise Bruno Lannoy.

« L’upgrade-in-place nous permettra de conserver tous les fichiers utilisateurs et toutes les personnalisations apportées aux postes de travail. Ce sera un vrai plus pour les utilisateurs, mais aussi un gain de temps et d’énergie pour nos équipes. » Bruno Lannoy, Responsable du Service Informatique de Proximité à la Direction du Numérique

Plus de sécurité, moins de tracas à l’Université de Reims

L’objectif de cette migration est évident : « nous nous sommes lancés depuis quelque temps dans une démarche de rationalisation, d’homogénéisation et de sécurisation de notre parc. Windows 10 Éducation présente toutes les qualités dont nous avons besoin : plus sûr et plus simple d’utilisation, il est aussi plus facile à administrer pour une petite équipe comme la nôtre, de surcroît éclatée sur 18 sites ».

A LIRE AUSSI » Les outils collaboratifs entrent au lycée.

La gestion des mises à jour est notamment au cœur des préoccupations de la Direction du Numérique. « Dans notre organisation, certains postes peuvent et doivent être mis à jour régulièrement, explique Bruno Lannoy, tandis que d’autres ne doivent accepter que certaines mises à jour, notamment celles relatives à la sécurité, et que d’autres enfin, les plus sensibles, ne doivent en accepter aucune sans validation préalable. La nouvelle gestion des mises à jour proposées dans Windows 10 nous permettra de gérer très facilement toutes ces situations. »

l’Université de Reims

Une migration rapide grâce à l’upgrade-in-place

« Nous avons lancé une concertation pour définir le ou les scénarios les plus appropriés à notre situation, explique Bruno Lannoy. Dell, qui est un partenaire historique de l’Université, a réalisé un POC qui a fini de nous convaincre : nous allons privilégier l’upgrade-in-place, qui nous permettra de conserver tous les fichiers utilisateurs et toutes les personnalisations apportées aux postes de travail. Ce sera un vrai plus pour les utilisateurs, mais aussi un gain de temps et d’énergie pour nos équipes ».

Reste la gestion du changement. Là-aussi anticipée avec, selon Bruno Lannoy, « des informaticiens de proximité présents en support, le site intranet de documentation mis à jour et les MOOC Microsoft accessibles pour tous ». De quoi réduire les problèmes, « d’autant que Windows 10 Éducation est suffisamment intuitif et proche d’utilisation de Windows 7 ».