Chaîne d’approvisionnement : comment la rendre plus résiliente et durable ?

Temps de lecture : 5 minutes

Les grands changements positifs sont rendus possibles grâce aux nouvelles technologies. C’est en tout cas le leitmotiv de Consentio ! Une start-up qui s’attèle à rendre les chaînes d’approvisionnement de l’agroalimentaire plus intelligentes.

Longtemps, les chaînes d’approvisionnement de la grande distribution ont fonctionné sur un modèle en flux tendus. Cette approche présente des avantages économiques certains pour le secteur. Cependant elle présente également des limites. Les marges de manœuvre sont faibles et la couverture des risques est moindre. Aujourd’hui pourtant, les différentes crises que l’on traverse, mettent le doigt sur le caractère stratégique de la chaîne d’approvisionnement. Mais également sur l’importance de la repenser pour la rendre plus durable et résiliente. Une transformation qui doit pouvoir bénéficier à tout l’écosystème, du fournisseur au distributeur, en passant par les consommateurs. Benoît Vandevivere, CEO de Consentio, nous partage des clés en ce sens, pour bâtir la chaîne d’approvisionnement de demain. 

Ebook
Comment la technologie peut vous aider ? 

Savez vous comment vos pairs de divers secteurs tirent parti des technologies pour leur projet de transformation numérique ? Retrouvez dans ce livre blanc des témoignages concrets d’organisations.

Télécharger

Une meilleure chaîne d’approvisionnement : une relation fournisseur-distributeur plus puissante

 

Repenser les process grâce aux nouvelles technologies 

Pour repenser la chaîne d’approvisionnement, il faut penser digital, indique Benoît Vandevivere. Selon lui, la technologie est un facilitateur qui permet d’optimiser la chaîne d’approvisionnement dans sa globalité. « Les nouvelles technologies et le numérique donnent les moyens de travailler beaucoup plus en temps réel. Mais aussi de collecter des informations de façon structurée et mieux communiquer au sein de la supply chain », précise le CEO. Une démarche innovante et vertueuse qui se répercute sur les catalogues de produits. Mais qui se répercute aussi sur la fixation des prix et la détection d’anomalies.

Une chaîne d’approvisionnement intelligente

L’automatisation, le Big Data et le temps réel se dégagent comme trois axes fondamentaux d’une chaîne d’approvisionnement plus intelligente : 

  • L’automatisation permet une interconnexion et une analyse poussée des données réalisées directement par les machines. Cela réduit largement le risque humain d’injecter des données erronées au sein de la chaîne d’approvisionnement.
  • L’utilisation du Big Data facilite la prise de décision et personnalise la relation fournisseur-distributeur.
  • Quant aux solutions en temps réel, comme Dynamics 365 Order Management, elles permettent d’adapter les stocks en continu. Mais aussi d’ajuster efficacement un business model ou encore de suivre l’ensemble du cycle de vie d’un produit.

Cela permet aux entreprises d’adresser de multiples cas d’usage comme le calcul du taux de rupture en temps réel d’un magasin. Mais également l’optimisation du transport de marchandises grâce à l’analyse de données issues des trajets, ou la prise en compte de facteurs météorologiques, une dimension centrale pour Benoît Vandevivere : « Dans le secteur des fruits et légumes par exemple, une gelée survenue en Italie va avoir un impact sur le prix des produits en Espagne. Ce qui va de fait augmenter. La technologie nous permet de monitorer cela heure par heure et d’ajuster les prix en temps réel » 

Chaîne d’approvisionnement : l’expérience d’achat, au cœur de la stratégie 

Le fonctionnement d’une chaîne d’approvisionnement influe directement sur la relation entre les fournisseurs et les distributeurs. Au-delà des bénéfices terrain, la technologie doit aussi être au service d’une meilleure expérience d’achat entre ces acteurs. « Les fournisseurs et les distributeurs prennent conscience qu’améliorer l’expérience d’achat est un réel bénéfice. Cela permet de consacrer plus de temps de réflexion aux produits ou à la diversification des commandes » affirme Benoît Vandevivere. Selon lui la supply chain est efficiente si elle repose sur ce principe. Il faut donc être en mesure de « casser les barrières classiques » qui peuvent exister entre fournisseurs et distributeurs. Le but est de privilégier une expérience utilisateur transparente où chacun est en mesure de prendre de la hauteur.  

Event
Envision France

Explorez comment Cloud, Analytics et IA permettent d’identifier de nouvelles opportunités, et in fine, générer performance, satisfaction et revenu, lors de Microsoft Envision France le 13 décembre.

Inscription

Chaîne d’approvisionnement : créer de la valeur à grande échelle

Adresser les enjeux du développement durable 

« Le bon paradoxe de la digitalisation de la chaîne d’approvisionnement est que cela rend plus facile le kilomètre zéro » se réjouit Benoît Vandevivere, et d’ajouter que la technologie permet en effet « d’optimiser les distances de transport pour favoriser les systèmes de livraison point à point ». Que ce soit le kilomètre zéro ou l’évaluation du niveau de consommation de CO2 d’un produit, une supply chain intelligente participe pleinement au développement durable.  

Supply chain en grande distribution 

Dans la grande distribution, la chaîne d’approvisionnement d’une enseigne représente en moyenne plus de 80 % de ses émissions de gaz à effet de serre selon une étude de McKinsey. Un chiffre fort qui met en exergue le rôle clé des acteurs du secteur pour accélérer la mise en place de modèles moins énergivores. Là encore, la technologie est un véritable facilitateur. Grâce à elle, il est possible de générer des étiquettes en temps réel capables de mettre à jour l’impact environnemental des produits. Cette technologie permet également d’évaluer le niveau global de consommation de CO2 d’un magasin grâce à des dispositifs automatisés. « Les nouvelles technologies permettent de réellement connaître la niveau de consommation d’eau, les distances réalisées ou l’empreinte carbone d’un produit. Ce sont des informations beaucoup plus complètes qui viennent enrichir la chaîne d’approvisionnement et limiter son impact sur l’environnement » précise Benoît Vandevivere. 

Pour les entreprises alimentaires de la grande distribution, la chaîne d’approvisionnement intelligente prend aussi tout son sens. Particulièrement en matière de lutte contre le gaspillage des produits frais et autres fruits et légumes, comme le rappelle le CEO de Consentio. Ce dernier constate l’impact bénéfique des outils sur tout ce qui touche au « food waste food lost ». Le recours aux nouvelles technologies limite ainsi considérablement les erreurs humaines, notamment certaines erreurs administratives. En bout de course, un meilleur aiguillage des transports de marchandise et des produits livrés dans les temps, au bon endroit, sans pertes.  

Passer d’un modèle achat-vente à un modèle d’écosystèmes 

Pour réussir le pari d’une chaîne d’approvisionnement plus résiliente, il faut voir plus loin et miser sur « un modèle win-win entre producteurs, fournisseurs, distributeurs et consommateurs. L’objectif est de rendre toutes les étapes d’une chaîne d’approvisionnement lisibles et compréhensibles par tous ». En rayon, cela permet au consommateur de mieux appréhender les écarts de prix entre les produits et les différents niveaux de qualité associés. Pour les acteurs du secteur, cette approche transforme la chaîne d’approvisionnement classique en un outil au service de l’écosystème. « Il faut aller au-delà de l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement stricto sensu, où seuls les coûts sont pris en compte » affirme Benoît Vandevivere. De son point de vue, l’efficacité et le temps gagnés grâce aux nouvelles technologies sont l’opportunité de laisser une place de choix au dialogue et à la création de liens de confiance entre toutes les parties prenantes, pour favoriser l’émergence de véritables communautés d’écosystèmes autour de la supply chain. Un savant mélange de nouvelles technologies… Et d’humain. 

Questions fréquentes

Qu’est-ce qu’une chaîne d’approvisionnement ?

Une chaîne d’approvisionnement, ou « supply chain » en anglais, représente l’ensemble des processus impliqués allant de la production à la distribution d’un produit.