Comment Azure apporte de nouvelles capacités DevOps et serverless à la communauté Kubernetes

Azure Container Instances (ACI), Open Service Broker pour Azure (OSBA), Kashti... Retour sur les récentes annonces de Microsoft pour faciliter l'exploitation de Kubernetes sur Azure.

L’actualité Azure des derniers mois a été dense. Et tout particulièrement en ce qui concerne l’adoption de technologies open source telles que Kubernetes. Microsoft a profité de la KubeCon (qui s’est tenue début décembre à Austin) pour multiplier les annonces qui concrétisent encore davantage son engagement aux côtés de la communauté Kubernetes. Retour sur les derniers épisodes de ce feuilleton.

 

Au mois de juillet, Microsoft a publié le connecteur Azure Container Instances (ACI) pour Kubernetes, un projet expérimental pour étendre Kubernetes avec une capacité d’exécution de conteneurs serverless. Des sociétés comme Hyper.sh ont rapidement choisi de l’adopter. Depuis, une nouvelle version du connecteur Kubernetes a vu le jour, le « Virtual Kubelet », qui peut être utilisée pour cibler ACI ou n’importe quel environnement d’exécution équivalent. Le « Virtual Kubelet » prend en charge une variété de runtimes et utilise des primitives Kubernetes existantes, ce qui le rend beaucoup plus facile à exploiter.

James Kulina, Chief Operating Officer de Hyper.sh résume bien l’esprit du projet.  » La vision d’Hyper depuis le début a été de rendre le déploiement et l’utilisation des conteneurs aussi simples et faciles que possible. Désormais, avec le projet Virtual Kublet, les plates-formes prenant en charge la technologie des conteneurs sécurisés, comme notre cloud Hyper.sh grâce à l’utilisation de Kata Containers, permettent un déploiement de conteneurs multi-cloud transparent entre les plates-formes Kubernetes serverless ».

OSBA pour connecter les conteneurs aux services de stockage Azure

Avec l’adoption croissante de Kubernetes sur Azure, les clients éprouvent le besoin de connecter leurs conteneurs le plus facilement possible aux services Azure. Voilà pourquoi Microsoft a ouvert le service Open Service Broker pour Azure (OSBA), construit avec l’API du même nom. Cette API fournit un moyen standard d’exposer les services de stockage à des applications fonctionnant sur des plates-formes natives cloud. OSBA expose ainsi les services Azure CosmosDB, Azure Database pour PostgreSQL et Azure Blob Storage.

Avec OSBA et le catalogue de services Kubernetes, les clients peuvent gérer les services de données Azure directement via l’API Kubernetes. Pour présenter OSBA, nous avons adapté certains des « charts » Helm les plus connus. Par exemple, en utilisant OSBA et Helm, vous pouvez maintenant installer une instance de WordPress sauvegardée par Azure Database pour MySQL, au lieu d’exécuter la base de données dans un conteneur.

En outre, Microsoft fournit également une version alpha d’une interface de ligne de commande pour le catalogue de services Kubernetes. Avec elle, les administrateurs de cluster et les développeurs d’applications peuvent utiliser des services exposés via le catalogue de services Kubernetes.

Kashti, un tableau de bord pour Brigade

Autre nouveauté, Kashti, un tableau de bord et un outil de visualisation pour les pipelines Brigade – projet annoncé à Prague lors du Sommet Open Source. Brigade aide les développeurs et les responsables des opérations à faire leur travail rapidement en scriptant plusieurs tâches et en les exécutant dans des conteneurs. À la clé, de quoi tirer parti des fonctions natives de continuous integration/delivery de Kubernetes.

Kashti étend Brigade avec un tableau de bord construit comme un service Kubernetes et installé via Helm. Résultat, les développeurs peuvent gérer et visualiser leurs événements et projets Brigade via un navigateur Web. Le projet Kashti n’en est encore qu’à ses débuts mais nous vous encourageons à y jeter un coup d’œil et à nous faire part de vos retours. Un p’tit tour par le blog Azure vous permettra aussi de découvrir l’origine du nom Kashti…

Enfin, n’hésitez pas également à regarder cette vidéo (en anglais mais courte) qui présente comment Siemens Healthineers construit une technologie de soins de santé basée sur le cloud en combinant Azure et Kubernetes.

 

D’après l’article « Azure brings new Serverless and DevOps capabilities to the Kubernetes community » de Gabe Monroy, Product Manager Lead, Containers, Microsoft Azure