Un bash dans Windows ? Mais oui !

CLOUD & INFRA
Temps de lecture : 1 minutes

Pensé pour les développeurs, Windows Subsystem for Linux apporte le bash au sein même de l’environnement Windows. Cette intégration est le fruit de la collaboration entre les équipes de Microsoft et celles de Canonical, éditeur de la distribution Linux Ubuntu. Un gros travail qui a permis d’intégrer le shell mais aussi des outils Ubuntu dans Windows.

Livre Blanc

Prenez la tête de la course à la mobilité

Découvrez comment combiner DevOps et cloud pour offrir des expériences mobiles exceptionnelles.

Téléchargez le guide

Bonne surprise, cette ligne de commande dont sont familiers bon nombre de développeurs n’émerge pas d’une machine virtuelle mais d’un véritable sous-système utilisateur. Autrement dit, les appels Linux sont bien traduits sous forme d’appels kernel Windows.

Une capture écran Ubuntu ? Oui mais... sur (ou plutôt) dans Windows
Une capture écran Ubuntu ? Oui mais… sur (ou plutôt) dans Windows

Résultat, les performances sont au moins aussi bonnes que sur une plateforme Ubuntu native. Contre-partie, les applications Linux reposant sur des appels de bas niveau au kernel Linux ne pourront être exécutées.

Un bash qui repose sur un sous-système utilisateur
Un bash qui repose sur un sous-système utilisateur

Comment installer cette ligne de commande ? Quels sont les pré-requis ? Stanislas Quastana et Pascal Saulière, tous deux architectes infrastructure au sein de Microsoft France nous guident dans l’installation de ce sous-système.  Et explorent quelques scénarios d’usage. Parmi eux, l’installation de Ruby ou encore le recours au très utilisé SSH. Bonne découverte !