CONFIANCE NUMÉRIQUE

Comment Microsoft adapte la blockchain aux besoins des entreprises ?

Issue d’un environnement public (les bitcoins), la technologie Blockchain est aujourd’hui l’objet de nombreux POC (Proof of concept) en entreprise. Et tous se heurtent aux mêmes obstacles :

> un déploiement complexe : du choix de la technologie à son paramétrage complet, la mise en oeuvre d’un environnement de Blockchain requiert une grande maîtrise technique et… du temps.
> un débit transactionnel faible pour une consommation de ressources élevées. De fait, une entreprise ne peut se satisfaire d’une poignée de transactions par seconde pour une consommation de ressources qui serait aujourd’hui celle des Bitcoins.
> une intégration avec l’existant IT faible, voire nulle.
> un modèle de gouvernance qui ne correspond pas forcément à celui souhaité par une entreprise ou un groupe d’entreprises.

Relevez vos défis Big Data et IA

Explorez trois cas d’usage Azure Databricks : un modèle d’analyse des désabonnements, un moteur de recommandations et une démonstration de détection d’intrusion

Télécharger

 

C’est pour lever ces obstacles et accélérer le développement de la blockchain en entreprise que Microsoft s’investit sur le sujet. L’édition 2017 de Microsoft Experiences a été l’occasion de brosser le panorama des moyens aujourd’hui disponibles ou en gestation pour mettre la blockchain au diapason des exigences d’une entreprise.

Première concrétisation de ces efforts, Azure Blockchain as a Service (BaaS) qui regroupe des templates de déploiement. Objectif : bâtir une infrastructure blockchain de consortiums. Plusieurs technologies sont d’ores et déjà disponibles (R3‐Corda, Enterprise Ethereum, Hyperledeger) et il est possible d’opter pour des topologies multi‐noeuds et multi‐membres. Une fois la technologie choisie, le type de cloud (public ou privé) précisé et la topologie arrêtée, une quinzaine de minutes suffisent pour mettre sur pied une telle infrastructure.

Pour le passage à l’échelle, Microsoft travaille sur un framework d’entreprise Smart Contract. Il s’agit ici d’offrir un débit transactionnel pour une consommation de ressources… raisonnable. Ce framework doit permettre d’exécuter la logique d’un smart contrat « off chain », au sein d’une enclave sécurisée.  Un « Trusted Exécution Environment » rendu possible notamment par l’évolution des technologies d’Intel.

Outre le déploiement et la scalabilité, la gouvernance même de la blockchain doit être adaptée aux contextes d’usages des entreprises. C’est l’objectif de Coco Framework (Coco pour COllaboration COnsortium), un framework open source qui réunit déjà plusieurs acteurs de la blockchain pour adapter (entre autres) la gouvernance aux besoins des entreprises.

Enfin, parmi les investissements de Microsoft, ajoutons encore un POC framework qui, comme son nom l’annonce, vise l’accélération des POC. Car la maturation technologique sera vaine si elle ne peut démontrer rapidement sa valeur métier.

Regardez le talk « Blockchain : que fait Microsoft ?»

avec Marc Gardette, directeur technique service public, Microsoft
et Frédéric Panchaud, responsable de l’offre blockchain de Viseo

 

Regardez le talk‐démo « Implémentation d’une Blockchain » (retour d’expérience sur un projet mené avec Renault).

avec Thomas Conté, architecte cloud, Microsoft Corp
et Igor Leontiev, architecture Azure spécialiste Blockchain, Viseo