Développeurs, qu’attendez-vous pour passer à l’IA ?

L’intelligence artificielle, réservée à une poignée de spécialistes ? Plus aujourd’hui. Des services mettent les bénéfices de l’IA à la portée de tous les développeurs.

Des outils d’analytics à la maintenance prédictive, l’IA est déjà bien présente en entreprise. Un bouleversement qui va plus loin que le seul « effet wahou » et pousse même ces dernières à faire évoluer leur stratégie. Loin d’être réservées à une poignée de champions du domaine, ces technologies sont aujourd’hui accessibles à tous : toutes les entreprises peuvent utiliser les avancées de l’IA et injecter de dès maintenant de l’IA dans leurs applications.

 

Pour cela, pas besoin pour ça de sortir du MIT, ni de posséder un ordinateur quantique ! Tous les développeurs peuvent avoir accès aux Microsoft Cognitive Services : une bibliothèque d’API dans le cloud, sans cesse enrichies et mises à jour. Ainsi, vous pouvez très rapidement amplifier vos applications, pour répondre à des problématiques business spécifiques. Simplicité d’utilisation, flexibilité, complémentarité avec les objectifs business… Passage en revue des différentes façons d’inventer le futur de vos applications dès maintenant !

Intégrer facilement de l’IA dans vos applications

Compliquée, l’IA ? Pas nécessairement. Les nouvelles API des Microsoft Cognitive Services sont conçues pour être facilement et rapidement ajoutées à tous vos projets. Même sans être un grand spécialiste du sujet, vous pouvez rendre vos applications plus intelligentes grâce à l’IA. En fait, il ne vous est plus indispensable de comprendre comment l’API fonctionne pour la mettre en place. Autrement dit, plus besoin d’être un expert en machine learning et autres réseaux neuronaux profonds, les API sont disponibles sur le cloud Azure et développées pour mettre l’IA à la portée de tous.

De plus, les nouvelles API à votre disposition sont également « entraînables » de façon très simple. Prenons l’exemple d’une API de reconnaissance visuelle : il vous suffit de la nourrir d’une vingtaine d’images d’un objet pour qu’elle apprenne ensuite à le faire seule, grâce au machine learning… Là où les précédentes générations d’API ne reconnaissaient qu’un corpus préexistant.

Croiser différentes API pour résoudre des problèmes spécifiques

Vision par ordinateur, reconnaissance du langage naturel, recherche intelligente ou traitement du langage oral… Piocher dans le large choix d’API disponibles permet de répondre à une multitude de scénarios. Les API de développement de chatbots ont ouvert la voie en montrant la possibilité pour des développeur d’adapter des systèmes utilisant de l’IA et du machine learning afin de répondre à des problèmes spécifiques. Développer un agent conversationnel est aujourd’hui très simple grâce à la mise à disposition de plateforme comme Microsoft Bot Framework. Ce type de projets permet par ailleurs de se familiariser avec les concepts et API, pour des applications dans des cas business variés : SAV, informations sur les horaires et tarifs, suivi personnalisé des clients…

A lire aussi » Sabre, Engie, deux histoires de chatbot

Autre exemple de business « amplifié » : la maintenance prédictive. Croiser des problématiques clients spécifiques et des API soigneusement choisies peut donner des résultats remarquables, et des solutions adaptées à chaque cas, quel que soit le secteur d’activité. Ainsi, Rolls-Royce a mis au point une solution de maintenance prédictive pour ses moteurs d’avion, utilisant à plein le potentiel de l’IA. Les données récoltées par des capteurs sont stockées sur le cloud Azure, croisées avec les données de chaque vol, et analysées en temps réels par une IA configurée pour prévoir l’usure de chaque pièce. Les pannes peuvent ainsi être prévues et les remplacements de pièces détachées être planifiés de façon optimale.

A découvrir aussi » Maintenance prédictive : quels avantages pour le secteur industriel ?

Troisième illustration, la recherche intelligente. Les assistants personnels, tels que Cortana, peuvent effectuer eux-mêmes des recherches pour le compte de l’utilisateur, allant même jusqu’à se servir seuls d’applications tierces pour y piocher des informations. Le tout en combinant parfois plusieurs API, qui permettent transformer ces assistants en véritables « IA portatives personnalisées » (car hébergées sur le cloud).  Avec, à la clé, la possibilité de rendre de précieux services à vos utilisateurs, comme faire le lien entre leurs différentes activités numériques pour les aider à être plus réactifs, plus productifs… Et à ne pas oublier ce rendez-vous ou ce dossier qu’ils se sont engagés à remettre d’ici vendredi dans un email !

Vous pouvez donc infuser dès aujourd’hui de l’IA dans vos applications, et même aller encore plus loin en combinant différentes API, pour une entreprise toujours plus intelligente. Alors, qu’attendez-vous pour saisir cette opportunité ?