Applications cross-plateformes : quelle stratégie ?

NEW CULTURE OF WORK
Temps de lecture : 3 minutes

Comment développer des applications cross-plateformes, capables donc de s’exécuter à la fois sur Windows, iOS ou Android ? Le choix du roi consiste bien entendu à développer nativement pour chacune d’entre elles. Un choix « idéal » mais pas forcément à la portée de ceux qui, en quête de rationalisation, cherchent davantage à réutiliser le code sur plusieurs plateformes, et ainsi utiliser le même langage de programmation dans les différents développements.

 

Les compétences des développeurs évoluent et se multiplient, mais la création de nouveaux outils spécifiques aux besoins de l’entreprise demandeuse est soumise à des coûts élevés. Les applications cross-plateformes sont donc très recherchées pour leur impact financier direct, tandis que les applications natives tendent à disparaître.

Apprenez à déployer une plateforme Windows Virtual Desktop !

Dans ce 1er webinar en 6 parties, nous verrons comment configurer tous les prérequis pour mettre en service un tenant Windows Virtual Desktop et déployer un premier pool d’hôtes Windows 10 avec Office

Je regarde

Pour soutenir une telle mutualisation du code pour le développement d’une application CRM entreprise ou même d’applications CRM mobile, Visual Studio offre de nombreuses possibilités qui tirent notamment parti de solutions telles que Xamarin, Visual C++ ou encore d’Apache Cordova.

> Avec Xamarin, des développements .Net peuvent être portés sur iOS ou Android afin de mutualiser du code métier. Il est toutefois possible de cibler les plateformes selon les fonctionnalités à développer. Xamarin permet également de travailler à plusieurs sur des parties différentes de code grâce à sa fragmentation.

> Avec Cordova de la fondation Apache, un site web peut être packagé sous la forme d’une application pour les différentes plateformes. Le principal avantage de Cordova est qu’il permet de créer des applications hybrides, c’est-à-dire que les applications ne sont ni natives ni complètement codées avec les langages JavaScript, HTML ou CSS.

> Avec Visual C++, il est aussi possible de partager du code pour les différentes plateformes. Intégré au Framework Visual studio, son application est maintenant possible dans les divers environnements Microsoft, spécifiques au développement.

Partage de code Visual C++

Enfin, n’oublions pas Unity pour le développement des jeux vidéos. Ce moteur de jeu est développé par la société Unity Technologies. Il permet la création de jeux en deux ou trois dimensions, en réalité virtuelle ou augmentée, mais également la création d’expériences de simulation ; tout cela en développement cross-plateformes. Ce système est également utilisé dans d’autres industries, notamment pour des applications de simulation, dans l’ingénierie, l’automobile, ou encore le cinéma.

Avec ces applications cross-plateformes, il existe un large panel de possibilités pour le développement de toutes les applications, des outils CRM aux jeux vidéo, et cela quelle que soit la plateforme à laquelle elles se destinent.

Ce qui va faire la différence entre l’un ou l’autre des outils à disposition peut être défini par le besoin ou la finalité que va avoir l’application mobile par exemple, ou la facilité d’accès voulue, ou encore, la nécessité d’une maintenance réduite et accessible par le plus grand nombre d’utilisateurs. Le choix va donc être lié à la bonne définition au départ de l’outil selon les besoins et le public ciblé.

Quels sont les atouts et contraintes de ces technologies ? Que propose Visual Studio y pour accéder de manière productive ? Sur quels critères opter pour l’une ou pour l’autre ? Comment gérer les interfaces propres à chaque plateforme ou les équipements (appareil photo, micro) de chaque device ?

Explications et démonstrations avec Jean-Sébastien Dupuy, évangeliste technique développement mobile et Etienne Margraff, évangeliste technique développement web.