NEW CULTURE OF WORK

Applications cross‐plateformes : quelle stratégie ?

Comment développer des applications cross‐plateformes, capables donc de s’exécuter à la fois sur Windows, iOS ou Android ? Le choix du roi consiste bien entendu à développer nativement pour chacune d’entre elles. Un choix « idéal » mais pas forcément à la portée de ceux qui, en quête de rationalisation, cherchent davantage à réutiliser le code sur plusieurs plateformes.

Relevez vos défis Big Data et IA

Explorez trois cas d’usage Azure Databricks : un modèle d’analyse des désabonnements, un moteur de recommandations et une démonstration de détection d’intrusion

Télécharger

Pour soutenir une telle mutualisation du code, Visual Studio offre de nombreuses possibilités qui tirent notamment parti de solutions telles que Xamarin, Visual C++ ou encore d’Apache Cordova.

> Avec Xamarin, des développements .Net peuvent être portés sur iOS ou Android afin de mutualiser du code métier

> Avec Cordova de la fondation Apache, un site web peut être packagé sous la forme d’une application pour les différentes plateformes.

> Avec Visual C++, il est aussi possible de partager du code pour les différentes plateformes

Partage de code Visual C++

Enfin, n’oublions pas Unity pour le développement des jeux vidéos.

Quels sont les atouts et contraintes de ces technologies ? Que propose Visual Studio y pour accéder de manière productive ? Sur quels critères opter pour l’une ou pour l’autre ? Comment gérer les interfaces propres à chaque plateforme ou les équipements (appareil photo, micro) de chaque device ?

Explications et démonstrations avec Jean‐Sébastien Dupuy, évangeliste technique développement mobile et Etienne Margraff, évangeliste technique développement web.