Cloud computing : IaaS, PaaS, SaaS, quelles différences ?

Temps de lecture : 4 minutes

Il existe trois types de cloud computing « as-a-Service ». L’IaaS (Infrastructure-as-a-Service), le PaaS (Platform-as-a-Service) et le SaaS (Software-as-a-Service). Chacun répond à un besoin spécifique. Suivez le guide !

Le cloud computing présente de nombreux avantages. Mais pour migrer, encore faut-il savoir quels sont ses besoins ! IaaS, PaaS ou SaaS, tout ce qu’il faut savoir sur ces nouveaux services externalisés qui boostent les performances des entreprises.

IaaS : Infrastructure-as-a-Service

Historiquement, les entreprises ont conçu leur infrastructure on-premise, sur site. Aujourd’hui, le cloud leur permet d’accéder à des services d’infrastructure en ligne, comme le stockage et la virtualisation. Une manière de déléguer au fournisseur IaaS la gestion du réseau, des serveurs, des fonctions de virtualisation et du stockage… Et de récupérer un temps précieux pour se concentrer sur ses activités stratégiques !

Pour l’entreprise, c’est un gain de temps et de charge mentale : la DSI n’a plus à assurer la maintenance ni la mise à jour de son datacenter, qui sont opérées par le fournisseur. Elle reste néanmoins responsable du système d’exploitation, des données collectées et des applications.

Il faut voir l’IaaS comme une boîte de briques technologiques dans laquelle l’entreprise peut piocher selon ses besoins : calculs, stockage, réseaux, sécurité… Avec un principe simple : ces services d’infrastructure sont facturés selon leur utilisation. Pour une meilleure maîtrise des coûts et une plus grande flexibilité.

Lire aussi 7 bonnes pratiques de cybersécurité dans la gestion du cloud ?

Cas d’usage du IaaS

  • Une modernisation de l’IT pour Eramet

Eramet est un groupe minier et métallurgique de 13 000 collaborateurs répartis dans 20 pays. En 2018, il a initié une transformation de sa Direction des Systèmes d’information (DSI) avec une approche « cloud first ». Avec Azure, Eramet a pu non seulement moderniser son infrastructure IT et opérer une bascule de ses datas centers vers le cloud (volet IaaS) mais aussi développer un certain nombre d’applications métier partout dans le monde (volet SaaS). Découvrez leur témoignage ici.

  • Plus de scalabilité pour Sobre Énergie

Ce spécialiste de l’efficacité énergétique des bâtiments a choisi Microsoft Azure pour gagner en agilité et scalabilité pour gérer les données énergétiques de plus en plus massives de ses clients. “Azure s’est largement distingué par la pertinence technique de son offre avec sa haute scalabilité, et par le fort soutien apporté à nos équipes pour opérer la migration. Nous avons également beaucoup apprécié de pouvoir réaliser une migration en deux temps : d’abord une réplication à l’identique de l’existant en IaaS, puis un futur passage de plusieurs services en PaaS.” Découvrez leur témoignage ici.

Trial
Testez Azure gratuitement

Un crédit de 170 € offert pour tester cette solution complète, souple et sécurisée.

Essayer gratuitement

PaaS : Platform-as-a-Service

Le PaaS fournit à l’utilisateur un environnement de développement et de déploiement dans lequel il va pouvoir concevoir ses propres applications, web et mobile. Dans ce modèle, le fournisseur met à disposition de l’utilisateur une plateforme via Internet. L’utilisateur peut ensuite développer, exécuter et gérer ses propres applications web, sans avoir à créer ni entretenir l’infrastructure ou la plateforme nécessaire (hébergées chez le fournisseur cloud). Et pour les pressés, Power Platform permet d’accélérer le déploiement d’applications low code.

Comme pour l’IaaS, les mises à jour et la maintenance sont opérées par le fournisseur cloud. Enfin, le PaaS permet un déploiement plus sécurisé par rapport à un déploiement local (sur le réseau de l’entreprise). Il suppose également une nouvelle approche de sécurité, centrée sur l’identité de l’utilisateur.

Cas d’usages du PaaS

  • Isoskele migre ses API de routage de messages transactionnels sur Azure

La société Isoskele du Groupe La Poste a basculé son infrastructure d’envois massifs de messages vers une solution Serverless dans le PaaS Azure. Objectif : déléguer toute l’infogérance technique et se recentrer sur son cœur de métier. Découvrez leur témoignage ici.

  • Une plateforme applicative pour suivre les données des cargos pour Safecube

Safecube a développé une plateforme pour suivre en temps réel les marchandises acheminées par les mers. L’’application, hébergée dans le cloud grâce à Azure App Service, s’appuie sur des informations de géolocalisation, de choc, de température, de taux d’humidité… Découvrez leur témoignage ici.

SaaS : Software-as-a-Service

Le modèle SaaS revient à donner accès à des logiciels hébergés dans le cloud. Ces logiciels sont accessibles depuis n’importe quel ordinateur et ne dépendent plus du système informatique de l’entreprise. Pour y accéder, l’entreprise paie un abonnement mensuel ou annuel qui englobe tous les coûts du service (usage, stockage, sécurité, maintenance) et varie en fonction du nombre d’utilisateurs et des ressources consommées.

Comme pour l’IaaS et le PaaS, la gestion est simplifiée : c’est le prestataire qui assure la maintenance et le bon fonctionnement des logiciels.

Autre atout du mode SaaS, les applications possibles sont très variées : gestion des relations clients et de l’outil CRM, visioconférence, messagerie électronique, partage d’agendas et de documents, comptabilité, gestion des ressources ou encore gestion des ventes… Toute entreprise, quelle que soit son secteur, peut venir piocher ce dont elle a besoin pour son activité. Le SaaS constitue une option particulièrement intéressante pour les petites entreprises, qui accèdent ainsi à des ressources difficiles à internaliser.

Replay
Windows Virtual Desktop à l’heure du télétravail

Découvrez comment accéder à vos applications à distance en profitant des services Windows Virtual Desktop, lors du webinar animé par Florent Chambon.

Découvrir

Cas d’usage du SaaS

Télétravailler et assurer ses cours à distance avec Teams

L’Université Bretagne Sud a décidé de miser sur Teams pour assurer son enseignement à distance et le télétravail de ses collaborateurs. Le déploiement technique et la formation des enseignants, réalisés aux côtés d’Exakis Nelite, projette l’établissement sur une transformation digitale à long-terme. Découvrez leur témoignage ici.

Questions fréquentes

Quels sont les avantages des différents cloud “as-a-service” ?

Il existe trois principaux types de cloud computing « as-a-Service ». Chacun répond à un besoin spécifique : le IaaS (Infrastructure-as-a-Service), le PaaS (Platform-as-a-Service) et le SaaS (Software-as-a-Service). Ils présentent plusieurs avantages : ils sont maintenus et mis à jour par le fournisseur de cloud et permettent de maîtriser ses coûts d’utilisation.

Qu’est-ce que l’IaaS ?

L’Infrastructure-as-a-Service permet d’accéder à des services d’infrastructure en ligne, comme le stockage, le calcul ou la virtualisation. L’IaaS permet également aux entreprises de bénéficier de machines virtuelles performantes, notamment pour développer des algorithmes d’intelligence artificielle et recourir au Machine Learning.

Qu’est-ce que le PaaS ?

Le Platform-as-a-Service combine les serveurs, le stockage et l’infrastructure réseau. Il fournit à l’utilisateur un environnement de développement et de déploiement pour concevoir ses propres applications, web et mobile.

Pourquoi passer au SaaS ?

Le modèle Software-as-a-Service donne accès à des logiciels hébergés dans le cloud. Le SaaS permet à des TPE et PME d’accéder à des ressources qui peuvent être chères à internaliser. Autre atout SaaS, les applications possibles sont très variées : gestion des relations clients et de l’outil CRM, visioconférence, messagerie électronique, partage d’agendas et de documents, comptabilité, gestion des ressources ou encore gestion des ventes…