10 objets connectés originaux pour les smart cities

Temps de lecture : 7 minutes
En bref :
Avec l’émergence des Smart Cities, voici les objets connectés qui pourraient transformer le quotidien des citadins. Avec de nombreux avantages à la clé :
– un trafic amélioré 
– des économies d’énergie
– une sécurité renforcée
– des nouveaux services urbains

 

Avec la digitalisation croissante de la société et l’arrivée prochaine de la 5G, les Smart Cities n’ont jamais été aussi proches de devenir une réalité. Quels sont les objets connectés qui feront la différence dans les villes numériques de demain ?  

Singapour, Helsinki, Copenhague, Oslo, Hong Kong, Taipei… Grâce aux données, toutes ces grandes métropoles sont en train de devenir connectées. Dans quelques années, beaucoup d’autres villes pourraient suivre ce chemin. Et les avantages qui découlent de cette digitalisation urbaine sont très nombreux. Trafic automobile plus fluide, consommation énergétique optimisée, meilleure gestion de l’eau, sécurité renforcée… Tous ces bénéfices sont obtenus grâce aux objets connectés qui permettent d’automatiser et de réguler un grand nombre de tâches.  

Dans un avenir proche, ils seront présents partout en ville. Selon une étude de Statista, il pourrait y avoir 75 milliards d’objets connectés en circulation dans le monde en 2025, dont une grande partie viendra équiper les zones urbaines. A quoi pouvons-nous nous attendre exactement ? Voici une sélection de 10 devices surprenants qui pourraient très bientôt faire partie du quotidien des citadins. 

Livre Blanc
Transformez votre service après-vente avec le numérique

Découvrez comment les entreprises exploitent les fonctionnalités des technologies cloud pour améliorer l’expérience client, la productivité, les processus et stimuler la croissance des revenus.

Télécharger

1 – Le feu de signalisation intelligent pour sécuriser le trafic  

Gérer et simplifier la circulation des véhicules est un enjeu essentiel pour toute grande ville. Pour aider à la manœuvre, les feux connectés pourraient être une solution pertinente. Équipés de capteurs vidéo et de radars, ceux-ci peuvent réguler le trafic. Démonstration par l’exemple avec le feu de signalisation mis au point par Lacroix City.  

Celui-ci est capable de mesurer la vitesse d’un véhicule et de passer automatiquement au rouge lorsque sa vitesse est excessive. De la même manière, il passe au vert si une voiture roule à la vitesse autorisée. Disposés aux abords des zones sensibles – écoles, hôpitaux, rues piétonnes, entrées et sorties de communes – ils permettent de prévenir les accidents, les nuisances sonores et la pollution.  Ce dispositif est un moyen particulièrement efficace pour réguler la circulation des véhicules. A terme, avec la montée en puissance des véhicules autonomes, c’est l’ensemble de la signalisation des Smart Cities qui pourrait être connectée. 

2 – Une plaque d’égoût connectée pour recharger votre voiture  

Comment démocratiser l’usage de la voiture électrique en ville ? Tout simplement en multipliant les bornes de recharge. C’est en partant de ce constat que la start-up américaine Hevo Power a conçu la première bouche d’égoût connectée de l’histoire. Les conducteurs n’ont qu’à stationner dessus pour recharger automatiquement leurs batteries.  

Au préalable, l’utilisateur doit télécharger une application pour synchroniser, via le Cloud, la communication entre le véhicule et le point de charge. Lorsqu’il s’approche à moins de 25 pieds de la bouche d’égout connectée, l’application affiche automatiquement des indications visuelles et sonores pour aider le conducteur à positionner correctement le véhicule. Il peut ensuite déclencher le transfert d’énergie depuis son smartphone. Le plein de volts est fait grâce à un onduleur, sans fils ni branchements. Révolutionnaire. 

3 – Les bennes à ordure intelligentes pour une ville plus propre 

En s’appuyant sur les objets connectés et la blockchain, la start-up Taïwanaise Lidbot a mis au point une technologie qui permet de mesurer avec une très grande précision, grâce à des capteurs connectés, le taux de remplissage des bennes à ordure. Les capteurs communiquent en WiFi ou en Narrow Band IoT les données à une application qui donne la possibilité aux agents de la voirie d’opérer un suivi global en temps réel. Grâce à leur petite taille, ces capteurs peuvent être installés dans chaque bac à ordures, partout en ville. 

Les données récoltées permettent d’optimiser le ramassage des déchets, grâce à la blockchain qui les stocke dans un registre décentralisé, à l’échelle d’un quartier ou de la ville toute entière. Le ramassage des déchets devient ainsi prédictif et intelligent, évitant que les bennes à ordure ne soient saturées. Cette technologie, qui est par ailleurs équipée d’une batterie longue durée de deux ans, permettra également d’affiner le passage des camions poubelles, qui ne s’arrêteront plus si une poubelle n’est pas remplie. Avec ce dispositif qui rend intelligent la collecte et la gestion des déchets, Two IoT a pour ambition de débarrasser les grandes villes d’une partie de leur pollution.

4 – Le parking intelligent pour se garer facilement

Il suffisait d’y penser. Voici une solution qui va considérablement simplifier la vie des citadins. D’après une étude Harris Interactive, ceux-ci passent en effet une journée entière chaque année à chercher une place de parking. Une véritable tannée.  

Ce problème est en passe d’être réglé grâce au parking intelligent. En effet, la start-up Zenpark a développé une technologie qui permet de mettre à jour en temps réel la disponibilité des emplacements. Chaque place de parking est munie d’un capteur qui vérifie en permanence si un véhicule est stationné. Ces informations sont ensuite centralisées dans une application qui recense la totalité des emplacements disponibles dans un périmètre donné. Le conducteur n’a plus alors qu’à se connecter à son smartphone pour identifier facilement les places libres. Plus la peine de tourner pendant des heures pour se garer. 

5 – Les bornes connectées pour guider les touristes  

En service à Helsinki depuis 2015, le dispositif Urbanflow a pour but de guider les touristes dans la ville. Composé de 23 bornes tactiles et fonctionnant en open data, il permet chaque mois à plus de 3000 visiteurs d’accéder à une carte interactive pour géolocaliser leur position, calculer leur itinéraire pour aller à tel endroit, et les aider à choisir le moyen de transport le plus pertinent pour s’y rendre.  

Véritable interface entre Helsinki et ses visiteurs, ces bornes tactiles affichent toutes les informations qui peuvent leur être utiles. Elles les informent également sur les évènements et les bons plans à ne pas manquer. Les bénéfices de ce dispositif sont concrets. La municipalité est plus réactive pour répondre aux besoins des touristes. Elle est connectée en permanence à ses visiteurs, mais également à ses habitants. Elle peut ainsi adapter son offre de services pour mieux les satisfaire.  

Urbanflow Helsinki from Nordkapp on Vimeo.

6 – Le smart lighting pour optimiser la consommation d’énergie 

Assurément, le smart lighting sera la technologie qui permettra d’éclairer les villes de demain… Ne serait-ce que parce que cette solution permet de faire des économies conséquentes ! Équipés de capteurs et de détecteurs de mouvement, les luminaires ne s’allument que quand c’est nécessaire. Mieux encore, ce dispositif intelligent peut distinguer à plusieurs dizaines de mètres un piéton d’un véhicule, et moduler en fonction l’intensité de la luminosité.  

L’équipementier tricolore Lacroix City, spécialiste dans la conception de ce type de capteurs, affirme qu’ils permettent de faire baisser la consommation électrique de 70%. Une idée lumineuse pour prendre soin de l’environnement ! 

 

7 – Des capteurs connectés pour améliorer la qualité de l’air

Pandémie oblige, la qualité de l’air intérieur des bureaux et des habitations est devenue un sujet important pour les entreprises comme pour les particuliers. Une bonne ventilation permet en effet de limiter la propagation du coronavirus par voies aériennes. C’est le cheval de bataille de la start-up Hxperience, spécialisée dans les services numériques pour les bâtiments, qui a conçu un dispositif connecté pour mesurer la qualité de l’air et garantir que celui-ci sera sain en permanence.


Cette solution fonctionne avec des capteurs reliés à une application qui analysent en temps réel le confinement de l’air et envoient une alerte en cas d’indice élevé. Il est alors possible de monitorer le renouvellement de l’air intérieur et faire ainsi baisser le risque de contaminations. 

Demain, les devices qui nous aident à mieux respirer pourraient équiper à grande échelle les smart cities. Non seulement parce qu’elles permettront de limiter la diffusion de nouveaux agents pathogènes, mais aussi parce qu’inhaler un air non vicié est en un atout pour rester en bonne santé. 

8 – Le free-floating pour désengorger le trafic en ville 

Demain, posséder un véhicule ne sera peut-être plus le Saint-Graal pour se déplacer. En effet, le numérique est en train de remodeler entièrement la mobilité. En ville, une simple application permet aujourd’hui de commander un Uber ou de s’assurer qu’un Vélib sera disponible. Dès lors, pourquoi utiliser sa voiture ?   

Cette évolution des usages explique le succès rencontré par le free-floating. Le principe ? Mettre à disposition des usagers, partout dans la ville, des moyens de transport en libre-service. Dès lors, rien de plus simple pour se déplacer. Il suffit de réserver un véhicule – voiture, vélo, trottinette – selon ses besoins et de payer à l’usage.   

En Allemagne, cette mobilité intelligente a déjà fait 1,2 millions d’adeptes. Initié par Renault, le programme Zity entend répondre à ce nouveau besoin de liberté partout en Europe. Ainsi, 650 Renault Zoé sont disponibles en libre-service intégral à Madrid depuis quelques mois. Et à Paris, les franciliens peuvent emprunter une des 500 Renault Zoé à leur disposition dans la ville. Le free-floating dessine une toute nouvelle façon de se déplacer, à la fois libre et connectée. 

9 – La smartwater pour optimiser la gestion de l’eau  

Avec le réchauffement climatique, l’augmentation de la population mondiale et l’urbanisation croissante, l’eau risque de devenir plus rare. Demain, les grandes villes pourraient manquer de cette ressource essentielle à la vie. Là encore, le numérique apporte une solution. Grâce aux capteurs et aux données, il est en effet possible de suivre et de contrôler en temps réel la consommation d’eau potable à l’échelle d’un territoire.  

C’est la mission de Fluence Corporation. L’entreprise américaine développe des compteurs intelligents qui permettent de piloter à distance le réseau de distribution, de vérifier la qualité de l’eau, de détecter les fuites éventuelles et de mesurer avec précision les débits pour prévenir les pics de demande. Mieux encore, Fluence Corporation intègre dans son dispositif un système de recyclage des eaux usées afin de consommer toujours moins.  

10 – La poubelle connectée qui facilite le tri des déchets 

Un vrai progrès. Parce que numérique rime aussi avec éco-responsabilité, la poubelle Bin‑e, mise au point par la startup du même nom, est un dispositif IoT qui trie et comprime automatiquement les recyclables. Le dispositif différencie plastiques, cartons et déchets alimentaires.  

Bin‑e garantit un tri précis des déchets, efficace à 92% selon ses concepteurs, grâce à une reconnaissance et une ségrégation automatiques basées sur l’IA. En outre, grâce à la compression automatique du plastique et du papier, la fréquence de vidage des bacs est réduite de moitié. Le tout est monitoré par une application. Ce système intelligent permet de rendre la gestion des déchets plus respectueuse de l’environnement. 

Lire aussi Cinq tendances de la distribution IoT en 2021
 

Questions fréquentes

Qu’est-ce qu’une Smart City ?

Une Smart City est une ville utilisant le numérique pour automatiser et améliorer les services urbains.

Qu’est ce qu’un objet connecté ?

Un objet connecté est un objet capable de communiquer des informations à un autre objet ou à internet.

Comment une ville devient-t-elle intelligente ?

Pour devenir intelligentes, les villes doivent développer des services numériques dans un grand nombre de domaines, transports, gestion de l’énergie, éclairages publics, information des citadins…