ENVISION Best-Of : quand la technologie se met au service de l’innovation pour le bien commun

Temps de lecture : 8 minutes

L’année 2020 a vu nombre d’entreprises accélérer ou entamer leur transformation digitale pour résister et rebondir face à la crise liée à la Covid-19. Cet élan va se poursuivre en 2021 et intégrer de nouveaux enjeux : intelligence artificielle, inclusion et diversité, purpose… Retrouvez les temps forts et les analyses des experts réunis pour Envision, l’événement phare de Microsoft, Accenture et Avanade dédié à l’innovation.

Si en 2020, « innover » rimait avec « résister », en 2021 il s’accordera avec le verbe « accélérer ». Les nouvelles technologies comme l’IA et le machine learning seront plus que jamais à l’honneur pour permettre aux organisations de toutes tailles et de tous secteurs de développer leurs idées, leurs nouveaux services et leurs business.

Accélérer, cela signifie aller plus vite et passer à l’échelle, mais aussi embarquer tout le monde : collaborateurs, partenaires, clients, écosystèmes entiers. L’innovation était source de résilience, elle sera demain un gage de pérennité, de valeurs et d’inclusion, comme l’ont expliqué les experts réunis mi-décembre pour Envision.

Replay
Renforcez le potentiel des collaborateurs sur le terrain

Réceptionnistes, personnel médical, commis d’atelier, techniciens, inspecteurs…soit 2 milliards dans le monde, au contact de vos clients. Comment renforcer leur autonomie et leur impact au quotidien ?

En savoir plus

Future of work : les 4 enseignements de l’année 2020

Le recours massif au télétravail pendant le confinement et l’essor du modèle hybride, qui mixe présentiel et distanciel, a profondément modifié nos façons de travailler. Cette évolution présage de nouvelles compétences et de nouveaux besoins pour demain

Lire aussi 3 futurs pour le travail

La flexibilité

Le télétravail et le travail hybride ont créé de nouvelles attentes. Le travail n’est plus une unité de temps et de lieu mais de flexibilité. « La flexibilité devient une attente des collaborateurs : où je travaille, à quels horaires, d’où je travaille… Les dirigeants vont devoir tenir compte de cela », a expliqué Satya Nadella, CEO de Microsoft.

Cela interroge à tous les niveaux : sur la manière de travailler individuellement, de collaborer collectivement et sur les espaces de travail qui sont à repenser pour tenir compte de cette flexibilité. « La question, c’est comment les gens sont capables de transcender l’espace ? », a souligné Satya Nadella. Cela souligne un autre phénomène : l’expertise devient le nouveau socle de l’entreprise. Elle doit être là où on peut la trouver même lorsque les collaborateurs ne sont pas dans les murs. Ce qui passe par de nouvelles manières de collaborer.

La collaboration

L’enjeu de la collaboration est immense à tous points de vue : stratégique, pour maintenir une bonne productivité et rester compétitif, mais aussi opérationnel, pour faire circuler les idées et permettre l’innovation. « Les réunions ne sont pas les seuls espaces de collaboration. Nous avons besoin de communications synchrones, mais aussi de communications asynchrones. C’est pour cela que nous avons conçu Teams, a expliqué Satya Nadella. Pour doter les entreprises d’un outil qui permette cette flexibilité, pour travailler, collaborer et communiquer à sa guise, de manière synchrone ou asynchrone. » Favoriser cette collaboration intelligente, notamment grâce aux outils collaboratifs numériques, est une clé de succès pour demain.

L’apprentissage

« L’apprentissage promet d’être l’un des changements majeurs de ces prochains mois, a insisté Satya Nadella. On a beaucoup parlé des systèmes d’engagement ou d’enregistrement, mais les systèmes d’apprentissages vont être super importants. » Apprendre de ses collègues, de ses employés ou de ses clients… les entreprises ont aujourd’hui besoin d’intégrer ces connaissances dans leurs processus et leurs outils au quotidien.

Le bien-être au travail

« En matière de management, le care est devenu un enjeu premium. » La crise a démontré l’importance d’avoir un manager qui prenne soin de ses équipes, qui fasse preuve d’empathie et qui sache également s’appuyer sur la data pour s’assurer que chacun se libère suffisamment de temps pour faire une pause ou recharger ses batteries…

Ces quatre points sont essentiels. Ils définissent de nouvelles règles de travail, directement liées aux attentes des collaborateurs et des entreprises. Ils permettent également d’embarquer les équipes dans le voyage qu’est la transformation numérique. Et comme nous allons le voir ci-dessous, tous les secteurs sont concernés par les enjeux de transformation.

Lire aussi Les outils collaboratifs changent le travail 

Replay
L’innovation au service des acteurs de la santé

L’innovation se met au service du secteur de la santé ! Découvrez comment personnaliser le parcours de vie, favoriser l’inclusion, contribuer à l’aide au traitement et/ou au diagnostic…

Participer

La transformation des industries se joue aujourd’hui

Dans le secteur manufacturier, la réalité virtuelle et la transformation de la main-d’œuvre promettent de nouvelles innovations. Nouveaux services, nouvelles expériences client… Cathy Mauzaize, Entreprise Commercial General Manager chez Microsoft France, liste les enjeux et les projets développés ces derniers mois par Microsoft et ses partenaires :

Énergie

Trois enjeux ici : réduire l’impact environnemental de son activité, passer à une économie décarbonée et évoluer vers des modèles d’économie circulaire. Microsoft est ainsi partenaire de Total qui a ouvert cette année une Digital Factory à Paris réunissant jusqu’à 300 développeurs, data scientists et experts pour accélérer la transformation digitale du Groupe.

Automobile

Microsoft a développé avec Faurecia des services disruptifs, connectés et personnalisés au sein du Cockpit of the Future, combinant expertise en edge-computing, intelligence artificielle, services basés sur le cloud et insights consommateurs.

Retail et Agroalimentaire

Dans un secteur en recomposition, il est plus que jamais nécessaire de créer de nouvelles places de marché et de rapprocher la demande et l’offre. L’usine de données d’Intermarché et la plateforme d’assistance à distance de L’Oréal, intégrant HoloLens et Dynamics 365, sont de puissants exemples du travail effectué. Ceci dans un enjeu plus large : permettre une économie multiforme où tous les acteurs peuvent jouer.

Finance

La durabilité est au centre de toutes les discussions. Création de plateformes permettant de distribuer des produits et actifs à impact zéro carbone, définition de stratégies d’investissement conformes aux normes ESG, développement reporting obligatoire des obligations vertes… Le monde de la finance est engagé dans une transformation profonde.

BTP

À l’image de Spie Batignolles, le secteur se transforme. Les entreprises françaises de construction utilisent de plus en plus la réalité virtuelle et l’IA dans la conception des bâtiments (pour intégrer les enjeux d’ergonomie) et les équiper rapidement.

Santé

Dans ce combat au long cours qu’est la lutte contre la Covid-19, les professionnels de santé ont joué un rôle essentiel pour assurer la résilience de nos sociétés. Ils ont pu compter sur les nouvelles technologies, notamment le Covid tracker de Microsoft, pour disposer des bonnes informations médicales au bon moment.

Pour tous les secteurs, il semble aujourd’hui clair que la transformation numérique est une formidable opportunité et une source de résilience. Dans un monde qui se digitalise à grande vitesse, chaque acteur doit pouvoir trouver sa place, grâce notamment aux nouvelles technologies. Et l’intelligence artificielle promet d’être une ressource précieuse pour réussir son passage à l’échelle.

Lire aussi La résilience, le nouveau buzzword des entreprises ?

Livre Blanc
Guide pour les institutions financières qui adoptent le cloud public

Cet Ebook fournit des conseils complets, qu’il s’agisse des protections de sécurité fiables ou des avantages d’une solution de cloud hybride.

Télécharger

AI at scale : une nouvelle approche pour libérer l’innovation

Comme l’a rappelé Judson Althoff, Executive VP, Worldwide Commercial Business de Microsoft, la data contribue à façonner le business. Il est donc primordial d’identifier quelles données apportent de la valeur, et comprendre comment les exploiter. Cette étape est incontournable. « Cela ne sert à rien d’investir dans l’intelligence artificielle si vous n’avez pas investi dans la data avant ! », a‑t-il lancé lors d’Envision.

Les entreprises semblent pourtant pressées de recourir à l’intelligence artificielle pour booster leur business. À ce titre, Mitra Azizirad, Corporate VP, AI and Innovation Marketing de Microsoft, a présenté un chiffre intéressant : 58% des organisations envisagent d’augmenter leurs investissements en machine learning ces 12 prochains mois.

  1. Mais l’IA seule ne suffit pas pour innover. Innover suppose de réunir trois composantes complémentaires :
    La culture, soit la capacité d’une entreprise à créer encourager tous ses collaborateurs à partager et développer des idées et contribuer à l’innovation
  2. L’agilité, qui va permettre de transformer une idée en action,
  3. La mission/vision, ce grand projet plus grand que l’entreprise qui permet d’inspirer et de motiver ses employés.

C’est de ce terreau favorable que naît l’innovation. L’intelligence artificielle intervient ensuite pour pousser cette innovation plus loin. C’est tout l’enjeu de l’approche AI at scale : faire naître la nouvelle génération d’expériences de l’IA. Et avec Microsoft Turing, Microsoft a entrepris de créer le modèle de langage le plus grand et le plus puissant que l’on puisse imaginer.

David Carmona, General Manager AI and Innovation Marketing de Microsoft, a offert une démonstration des capacités, bluffantes, de Microsoft Turing en matière de reconnaissance d’images, reconnaissance de texte et compréhension de texte. Fort des 17 milliards de paramètres qu’il est capable de traiter, Microsoft Turing établit une nouvelle norme en matière de langage naturel. C’est la promesse de communications sans frictions, rapides et efficaces dans les interactions sociales et business de demain. « Ce modèle peut être personnalisé pour tous les business et tous les secteurs », a souligné David Carmona. De quoi révolutionner le parcours client (hotline, SAV ou tout point de contact avec les consommateurs) ou imaginer de nouvelles applications e‑learning.

Lire aussi Découvrez les dernières innovations de Microsoft 

Devenir une entreprise à mission

L’innovation pour l’innovation n’est que gadget. À l’heure où le monde fait face à des enjeux sanitaires, climatiques, sociaux et sociétaux sans précédent, quel rôle pour l’innovation. Innover, oui, mais pour quoi faire ?

De plus en plus, les entreprises inscrivent le purpose, ou la raison d’être, de leur activité dans leur stratégie. Mais de quoi parle-t-on au juste ? La raison d’être est l’ambition de dépasser ses seuls objectifs économiques pour devenir un acteur conscient et respectueux de son environnement. Là encore, la technologie est un formidable levier.

Lire aussi La technologie doit servir de vision pour le monde que nous voulons pour demain 

Ecolab s’appuie sur Power Platform pour transformer ses services

L’exemple d’Ecolab est éloquent. Ce leader mondial des solutions et services en matière d’eau, d’hygiène et de prévention s’est donné une mission : accompagner ses près de 3 millions de clients (restaurants, d’hôtels, de centrales électriques ou d’usines de fabrication…) pour développer leur durabilité.

À partir des données de consommation, il propose des services personnalisés pour optimiser l’utilisation de l’eau et de l’énergie, améliorer l’efficacité opérationnelle et préserver l’environnement autour des sites clients, dans 170 pays. « Notre but est d’aider nos clients à être plus durables. Pour cela, nous nous appuyons sur notre expertise et sur la technologie », a expliqué Christophe Beck, Président et Chief Operating Officer d’Ecolab.

Ecolab a ainsi exploité Microsoft Power Platform, Dynamics 365, Microsoft Azure et Microsoft 365 pour transformer rapidement ses processus de vente et de services. Concrètement, ils ont a conçu une application, The Hub, qui centralise toutes les informations (consommation client, performances site par site, remontées terrain…). « Maintenant que nous sommes tous connectés par le Cloud, le partage d’informations est beaucoup plus rapide, s’est réjoui Christophe Beck. Et cela permet d’améliorer la performance grâce aux remontées clients. »

Lire aussi Créer une app sans savoir coder ? C’est possible grâce à Power Apps

La raison d’être, nouveau levier de transformation

« La raison d’être est un levier de transformation », a affirmé Alysa Taylor, Corporate VP Business Applications and Global Industry Marketing, lors de sa conversation avec Christophe Beck. « Avec l’aide de la technologie, elle permet de rassembler les gens dans une vision et de nouvelles capacités. »

Plus qu’une transformation globale, c’est la réinvention d’un monde qui semble se jouer sous nos yeux. « Cette période est difficile, mais c’est aussi une période propice à l’optimisme, a souligné Julie Sweet, CEO d’Accenture. Nous sommes en train de construire de nouvelles façons de faire et d’adresser de nouveaux enjeux durables. » La technologie a évidemment son rôle à jouer dans ce nouveau paradigme. Elle devra pour cela construire la confiance nécessaire pour que les innovations conçues soient adoptées par le plus grand nombre.

Lire aussi L’intelligence artificielle au service du bien commun

L’innovation, une question de confiance

« Cette pandémie a été un véritable cygne noir. Mais elle a aussi permis de trouver des ressources pour assurer la continuité des business, pivoter et se transformer, comme l’a souligné Satya Nadella. Où en serait-on du travail ou de l’école à distance et du e‑commerce sans les nouvelles technologies ? Les technologies digitales ont montré le rôle-clé qu’elles jouaient en matière de résilience, de transformation, d’agilité et de rapidité pour réagir. »

Pour demain, tout l’enjeu réside dans la confiance accordée à la technologie et aux acteurs de la Tech. Cette confiance chère à Microsoft n’est possible qu’à la condition d’apporter des gages, des preuves de ses engagements. C’est pour cela que Microsoft multiplie les initiatives en matière d’énergies renouvelables. Microsoft a ainsi installé des panneaux solaires sur son siège européen en Irlande et a également réussi à obtenir une énergie 100% renouvelable pour ses datas centers en Suède. Des victoires importantes pour atteindre l’objectif de 100% d’énergies renouvelables dans tous ses datas centers d’ici 2025, et devenir une entreprise “carbone negative” en 2030. Une mission capitale pour Microsoft, car comme l’a souligné Satya Nadella dans sa conclusion : « La confiance dans la technologie se fera en alignant son cœur business avec les enjeux environnementaux et les droits fondamentaux des personnes. »

Retrouvez le 2e épisode d’Envision le 16 février 2021 ! Plus d’infos sur le site officiel Envision – Home (microsoft.com)

Livre Blanc
Création d’une ville hyperconnectée

Quelle sont les bonnes pratiques et les défis liés de la création d’une ville hyperconnectée ? Cet Ebook interactif et collaboratif vous dévoile son analyse sur les villes hyperconnectées. 

Télécharger